Télécharger l’article en pdf  ici
De plus en plus de monde se penche sur le berceau de l’Islam mais sûrement pas pour lui faire des papouilles. Les politiques atteints de démagogie chronique et les journalistes obnubilés par un gagne-pain facile ont pour dénominateur commun de contribuer à son dévoiement, partageant ainsi l’exutoire de ces identitaires à la xénophobie maladive. A ce funeste cortège viennent s’ajouter ces innombrables chercheurs, philosophes, anthropologues, orientalistes, islamologues et autres humoristes qui se gobergent avec des traditions qu’ils méprisent ou exècrent. Ceci dit en passant, tout Musulman qui développerait une telle fixation pour des mangeurs de porc, des alcoolos, des joueurs invétérés, des adultères, des prostituées, des pédérastes, des pédophiles, des adorateurs de statues de pierre ou de (cadavre sur une) croix, etc. ne manquerait pas d’être catalogué comme un détraqué du bulbe…
Si ces soi-disant « spécialistes » se contentaient de chercher, d’étudier et de combler leur inculture islamique, personne n’y trouverait à redire mais, ce qui gêne quelque peu aux entournures, c’est qu’ils se piquent de « dire la messe »[1] en ânonnant des logorrhées de complaisance et en n’attribuant les bons points qu’aux faux jetons. Dans leur quête de sensationnel et de « scoops » médiatiques, ils n’hésitent pas à infiltrer « courageusement » les prétendus milieux islamistes, en caméras cachées évidemment, et n’ont aucun scrupule à jeter en pâture à l’opinion ceux qu’ils ont sournoisement mystifiés après les avoir néanmoins assurés de leur bonne foi.
Que ce soit dans les émissions culturelles ou de divertissement, ça se bouscule au portillon, tous azimuts, pour donner son point de vue sur l’Islam. Toutefois, à moins d’une « tournante »[2] méticuleusement préparée, généralement à cinq contre un, pas question de laisser les véritables concernés défendre totalement leur  croûte. Même les plus chevronnés (comme celle de Monsieur Seguin, lol) y ont laissé des plumes. Pour débattre et rivaliser en approximations et en fourberie, on ne trouvera généralement sur les plateaux que des Curés, des Protestants, des Juifs, des Athées ou des « Couscoussiers » d’ascendance musulmane qui se targuent ouvertement d’être peu ou pas pratiquants. Inutile de préciser que la réciproque – un spécialiste musulman disséquant médiatiquement les singularités judéo-chrétiennes – serait illico taxée de diffamation voire de révisionnisme.
On ne compte plus les reportages, les commissions, ou les rapports (secrets de polichinelle) entretenant l’amalgame entre l’immigration et une supposée invasion islamique assortie de l’application irraisonnée de la Charia.[3] On brandit les « Hijab, niqab, burqa, djellaba, viande Halal, Charia, Ramadan, mosquées, minarets, prières de rue, polygamie, circoncision, barbus, etc. » comme autant d’épouvantails pour freiner l’expansion d’une foi qui, si elle était exposée convenablement et sereinement, séduirait et libérerait sans doute bon nombre de nos compatriotes conditionnés par la société agnostique qui les entoure. Pour mieux les manipuler, d’aucuns ont certainement plus d’intérêts à les maintenir dans cette médiocrité que d’ouvrir leur esprit à des choses supérieures.
Pour être tout à fait honnête, certains « entomologistes » ont parfois, en dépit de leurs préjugés de départ, une attitude objective qui ressort clairement de leurs travaux. J’ai connu personnellement deux d’entre eux qui se sont finalement convertis : Vincent (Mansour) Monteil[4] et Luis-Mario (Noureddine) Pita.[5] Le fait de traiter impartialement de l’Islam n’a pas fait qu’ouvrir leur esprit mais a aussi ouvert leur cœur à ces aspects ésotériques qui sont totalement inaccessibles aux sceptiques bornés. C’est tout le mal qu’on peut souhaiter à ceux qui s’intéressent à La Religion de DIEU, même pour les raisons les plus contestables, et acceptent de s’en remettre à LUI pour les diriger vers ce qu’IL aime et agrée.[6]

[1] « Émettre son opinion, son avis, exprimer son idée »
[2] « Manœuvre, détour pour circonvenir quelqu’un ».
[3] Loi reposant sur les enseignements islamiques et applicable aux seuls Musulmans.
[4] http://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent-Mansour_Monteil
[5] http://oumma.com/Luis-Nourredine-PITAhttps://twitter.com/lmpita
[6] Et puis, quiconque DIEU veut guider, IL lui ouvre la poitrine à la Soumission (l’Islam). Et quiconque IL veut égarer, IL rend étroite, gênée sa poitrine, comme d’un qui fait effort pour monter sur une hauteur Ainsi DIEU assigne la souillure à ceux qui ne croient pas. Et voilà en toute droiture le chemin de ton Seigneur. Oui, Nous avons détaillé les signes pour les gens qui s’efforcent de se rappeler. » (Coran 6 :125-126) et aussi 7 :182, 17 :84, 18 :56-57, 39 :22-23, 64 :11, 45 :21-23, 92 :4-13.
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.