Télécharger en pdf
.
Il est primordial d’être sincère et de tenir ses engagements, non seulement envers DIEU mais envers tous ceux qui nous font confiance, et cela fut-ce au détriment de ses propres intérêts. Si les apostasies sont relativement rares chez les Musulmans, il est navrant de constater que bon nombre d’entre eux s’adonnent à l’hypocrisie, à la traîtrise et à l’espionnage pour préserver leurs acquis.
Quand un Musulman prend un engagement, il doit faire en sorte de le tenir à tout prix,[1] sans jamais chercher d’échappatoires pour se débiner ou pour préserver ses petits intérêts. Il doit être juste et équitable envers tous, sans favoritisme aucun, même si cela doit lui en coûter ou mécontenter ceux qui bénéficiaient jusque-là de sa bienveillance.[2] Trahir ce qui est confié, mentir ou ne pas honorer ses promesses, sont autant de prédispositions à ce défaut majeur qu’est l’hypocrisie,[3] considérée unanimement comme entraînant, sauf repentir, la malédiction et le châtiment divins.[4]
Comme la fin ne justifie jamais les moyens, en Islam la franchise et l’honnêteté doivent toujours l’emporter sur le mensonge et l’hypocrisie. User de méthodes malhonnêtes ou injustes, privilégier des lois autres que celles dictées par DIEU ou se rabaisser à conclure des alliances contre nature avec des ennemis jurés pour avoir le dessus sur ceux avec lesquels on a un différend, relèveront de la haute trahison envers la vraie foi.[5] Il n’y a rien d’étonnant à ce que l’espionnage, la délation et les mouchardages soient réprouvés par la déontologie islamique[6] puisque, dans n’importe quelle société, ces méthodes répugnantes ne sont jamais ouvertement assumées par leurs auteurs.
L’Islam est tellement logique et rationnel qu’il n’y a que les incultes, les malintentionnés ou ceux qui estiment n’avoir aucun compte à rendre à leur Créateur pour le rejeter ou l’abjurer totalement.[7] Au contraire, la foi islamique peut légitimement s’enorgueillir du fait qu’aucun de ses chefs spirituels ne l’a jamais reniée alors que nombre de dignitaires religieux et de personnalités quittent leur religion initiale pour s’y convertir. En temps de paix l’apostasie est une idiotie admissible mais en temps de guerre elle s’apparente à une trahison envers la patrie surtout dans les pays où la religion se confond quasiment avec la nationalité, comme au Moyen-Orient par exemple. Rappelons que, dans n’importe quel pays, les désertions et les passages à l’ennemi au cours des conflits armés relèvent du conseil de guerre et du peloton d’exécution. La loi islamique n’y déroge pas[8] mais, autant elle s’avérera inébranlable envers les conspirateurs patentés qui ne manifestent ni regrets ni repentir autant elle se montrera magnanime envers les individus vulnérables qui reconnaissent leurs torts et s’amendent.

[1] « Ho, les croyants! Remplissez les engagements ». (Coran 5 :1) « Et remplissez le pacte (l’engagement) : oui, on sera interrogé au sujet du pacte. ». (Coran 17 :34).
[2] « Ho, les croyants ! Allons ! Debout, témoins pour DIEU avec justice ! Fût-ce contre vous-mêmes ou contre père et mère ou proches parents, et qu’il s’agisse d’un riche ou d’un besogneux ; car DIEU a priorité sur les deux. » (Coran 4 :135)
[3] « Quatre choses, quand elles se rencontrent chez un individu en font un parfait hypocrite. Celui chez qui se trouve une seule de ces quatre choses sera atteint d’hypocrisie jusqu’au moment où il s’en sera débarrassé. Voici les quatre choses : Trahir la confiance que l’on a inspirée ; mentir quand on parle ; manquer à l’engagement pris ; être grossier lorsqu’on se dispute. » Boukhary 2/24/1,2 –  46/17/1 –  52/28/2 –  55/8/0,1 –  58/17/1
[4] « Aux sournois (hypocrites), aux sournoises et aux mécréants, DIEU a promis le feu de la Géhenne pour qu’ils y demeurent éternellement. C’est suffisant pour eux. Et DIEU les a maudits. Et pour eux, un châtiment durable. » (Coran 9 :68 et aussi 4 :138, 145)
[5] « Que les croyants ne prennent pas, pour patrons, des mécréants au lieu de croyants ! — quiconque le fait n’est de DIEU en rien; — à moins que vous ne craigniez d’eux quelque crainte. DIEU vous met en garde sur LUI- même. Et c’est vers DIEU qu’est le devenir. » (Coran 3 :28 et aussi 4 :144 5 :51  33 :48  60 :1, 13 68 :8-14). « Ho, les croyants ! Ne prenez pas de confidents au-dehors : ils ne failliraient pas à vous perdre ; ils désireraient que vous soyez accablés. La haine certes leur sort de la bouche, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous exposons des signes, si vous comprenez. Vous, vous les aimez, alors qu’ils ne vous aiment pas ; et vous ajoutez foi à la Prescription toute entière. et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent :  » Nous croyons »; et une fois seuls, de rage contre vous ils se mordent les doigts. — Dis :  » Mourez de rage !  » En vérité DIEU connaît fort bien le contenu des poitrines. Qu’un bien vous atteigne, ils s’en affligent. Qu’un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent. Mais si vous êtes endurants et vous comportez en piété, leur manigance ne vous causera de mal en quoi que ce soit. DIEU cerne, vraiment, tout ce qu’ils font. » (Coran 3 :118-120)
[6] « Ho, les croyants ! Évitez de trop conjecturer ; oui, une partie de la conjecture est péché. Et n’épiez pas ; et ne médisez pas les uns des autres, — l’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non ! Vous en avez horreur ! — Et craignez DIEU. Oui, DIEU est le grand accueillant au repentir, miséricordieux. » (Coran 49 :12). « Défiez-vous des soupçons, car le soupçon est plus mensonger que la réalité ; ne soyez pas indiscret : n’espionnez pas, ne soyez pas envieux, ne soyez pas fâchés. Soyez comme des serviteurs de DIEU frères ». » (Boukhary 67/46/2 – 78/57/1 – 78/58/1 – 85/2/1). 
[7] « Ho, les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion… DIEU va faire venir un peuple qu’IL aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fort envers les mécréants et qui lutte dans le sentier de DIEU et qui ne craint le blâme d’aucun blâmeur. C’est la grâce de DIEU. IL la donne à qui IL veut. Et DIEU est immense, savant. » (Coran 5 :54).
[8] « Il n’est permis de verser légalement le sang d’un Musulman qui témoigne qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah et que je suis l’Envoyé de DIEU que dans trois cas : celui de l’homme marié qui commet l’adultère; celui de l’assassin qui, légalement, mérite la mort et celui de l’homme qui renie sa religion et se sépare de la communauté ». » (Bukhary 87/6/1 – Nawawy/40 Hadiths/14).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.