Télécharger l’article en pdf ici

.

sami aldeebSami Aldeeb est un Palestinien naturalisé Suisse doublé d’un polémiste chrétien adoubé par ses pairs occidentaux en tant que spécialiste d’une religion qu’il ne souhaite obstinément pas faire sienne. En clair, c’est un peu comme si quelqu’un enseignait la médecine sans y croire ni vouloir la pratiquer. Issu d’une minorité manifestement tourmentée dans son pays d’origine, il s’est improvisé critiqueur de l’Islam qu’il rend responsable de tous les maux de la terre.[1] Bien à l’abri dans son terrier helvétique, il profite copieusement de son exil doré pour manifester des sentiments et des concepts qu’il n’aurait jamais osé exprimer au bled. Visiblement complexé par ses origines, le « petit suisse » cultive une boulimie vomitive et un narcissisme exorbitant, étalant sans vergogne une érudition étriquée et multipliant les radotages aberrants, à l’instar et à l’intention de ceux qui ne digèrent pas les défaites. Il se complait incorrigiblement à triturer les textes et les comportements musulmans pour tenter de « démontrer » la fausseté d’un message qu’il n’est manifestement toujours pas parvenu à capter. Tant il est vrai que l’orgueil et la vanité possèdent la faculté d’obnubiler même les plus grands esprits ![2]
Sami se focalise exclusivement sur ce qu’il considère, de façon égocentrique, comme des défauts de l’Islam, en négligeant sciemment ce grand commandement de sa propre religion qui consiste à balayer devant sa porte.[3] Le Christianisme originel, digne prolongement du Judaïsme initial, pour lesquels les Musulmans ont le plus grand respect, est aujourd’hui tellement perverti que le Christ y perdrait son latin (devenu langue officielle de l’Eglise catholique alors qu’elle était étrangère à Jésus !!!). De simple Prophète mortel d’origine juive et se revendiquant comme tel, le fils de Marie a été promu demi-dieu par des insensés de l’acabit de Sami notre donneur de leçons, qui lui attribuent contre sa volonté des attributs délirants et totalement intolérables pour tout monothéiste normalement constitué.[4]
Sami se pique au vif de vouloir « mettre à la poubelle » les textes et les enseignements qu’il juge négatifs d’une religion à laquelle il n’appartient pourtant pas et à laquelle il n’est donc pas personnellement assujetti. De quoi je me mêle ? Il veut « désacraliser le Coran et Mahomet » pour leur enlever toute « légitimité divine » sous prétexte qu’ils seraient « imperméables à la société » et « impossible de les adapter ». Mossieur Aldeeb, puisque vous vous réclamez du Christianisme, sachez que les Musulmans sont autant « légalistes » que ce Jésus Christ de l’Evangile que vous estampillez exclusivement « moralisateur » mais qui n’a pourtant rien renié de l’Ancien Testament, lui.[5] Ils n’ont pas votre impudence à vouloir rivaliser avec DIEU Tout-Puissant, Omniscient et Infaillible ou avec son illustre Envoyé (ص), comme tous ces faussaires que vous affectionnez lesquels ont délibérément trafiqué les Écritures pour les « adapter » à la fantaisie de jouisseurs aussi versatiles que vous.
Comme d’autres ont prévu la fin du monde en 2012, l’oracle Sami « prophétise la fin de l’Islam » alors qu’elle est (à son grand dam) la seule religion universelle en expansion. On devrait selon Monsieur « je sais tout » : « assister à une implosion de la société islamique parce que les gens sont exaspérés par cette religion » mais il semble bien que les seuls à être contrariés et à crever de jalousie sont ceux, comme lui, qui assistent avec impuissance au triomphe des valeurs apportées par Mohammed, le sceau des Prophètes (ص). « Pour devenir musulman, il faut être un malade mental », « l’islam règne par la terreur », autant d’assertions inconsidérées et insultantes de la part du Docteur Sami, à l’intention des Soumis qui ont opté volontairement, comme moi, pour une foi qui les tranquillise et les comble de bonheur. Docteur, Docteur, il ne serait pas plutôt malade le Sami ?

[1] http://www.fdesouche.com/346625-sami-aldeeb-plus-je-connais-lislam-plus-je-men-eloigne. (Les citations de ce texte sont tirées de ce lien).
[2] « Descente de la part du Très Miséricordieux, du Tout Miséricordieux. Livre dont les versets ont été détaillés en une lectur] arabe pour gens qui comprennent, comme annonciateur et avertisseur. Puis la plupart d’entre eux s’esquivent. Ils n’entendent donc pas. Et ils ont dit: « Nos coeurs sont cuirassés contre ce à quoi tu nous appelles. Et il y a un poids dans nos oreilles. Et entre nous et toi, un rideau. Oeuvre donc, toi; nous nous oeuvrons, oui ! » ». (Coran 41.3-5)
[3] « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère. » (Luc 6.41-42, Matthieu 7.3-5).
[4] « Le seigneur ton DIEU tu adorera et c’est à lui seul que tu rendras un culte (Deutéronome 5 :6 – 6 :4 – 6 :13-15, Matthieu 4 :10 – Luc 4 :8). « En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier DIEU. » (Luc 6 :12). « Et quand DIEU dira : « O Jésus fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors de DIEU ? » Il dira : « Pureté à TOI ! Qu’aurais-je à dire ce à quoi je n’ai aucun droit ? Si je l’avais dit, alors TU l’aurais su, certes : TU sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en TOI. TU es, en vérité, le grand connaisseur des invisibles. Je ne leur ai dit que ce que TU m’avais commandé, à savoir : « Adorez DIEU, mon Seigneur tout comme votre Seigneur. » Et je suis resté témoin sur eux aussi longtemps que j’ai demeuré parmi eux. Puis quand TU m’as achevé, c’est TOI qui es resté leur surveillant. Et TU es témoin sur toute chose ». » (Coran 5 :116,117)
[5] « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les Prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. » (Matthieu 5 :17-19).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.