Télécharger l’article en pdf ici

.

CarrefourTotalement d’accord avec Caroline Fourest, pour une fois, quand elle dit que le « conspirationnisme » repose sur « un savant mélange entre des parcelles de vérité et de vrais fantasmes ». D’ailleurs, comme pour joindre le geste à la parole, Caro réalise et interprète tout à loisir sa propre conspiration dans les documentaires-fiction sur « les réseaux de l’extrême », diffusés pendant quatre semaines sur la chaîne publique France 5 à une heure de grande écoute.[1] On est bien tous pareils, quand il s’agit de marteler ses convictions et de s’employer à démolir ses ennemis idéologiques ! Personne ne sera donc dupe quand ma Caro nie (macaroni, trop drôle) vouloir ainsi régler ses comptes, entre autres avec les méchants islamistes qui veulent dominer le monde et imposer la Charia qui coupe tout ce qui dépasse.
Comment Caro pourrait-elle dire du bien de ces fondamentalistes qui lui reprochent d’être assise entre deux chaises sexes ? Avec ses mises en scène lourdingues, et ses attitudes faussement débonnaires, qui dissimulent fort mal son ressentiment envers ceux qui n’admettent pas de troisième sexe, Caro ne fait que décrédibiliser encore plus ses investigations qui sont somme toute assez superficielles. Sous couvert d’information, Caro ne fait qu’illustrer ses vaticinations aprioristes, en extrapolant sur des discours ou des documents tronqués, sur des enregistrements obtenus à l’insu des protagonistes et en arguant de témoignages de politologues, spécialistes et autres journalistes acquis à ses postulats.
Le réquisitoire de Caro, laquelle est pourtant loin d’avoir inventé le fil à couper le beurre, est sans appel pour qualifier tous ses adversaires de mythomanes ou de plagiaires et pour condamner leurs dangereuses élucubrations. Ses ennemis ne nous sont pas forcément sympathiques, car on est loin de partager certaines de leurs divagations, mais ce qui est sûr c’est que ses amis, eux, nous sont pratiquement tous antipathiques. Les certitudes de ces « experts en bavardages» n’ont d’égal que leur suffisance lorsqu’ils expriment de façon péremptoire leurs états d’âme sur tel ou tel individu, sur tel ou tel événement, dont ils ne connaissent vraiment rien de plus que ce qu’en dit la rumeur populaire.
Caro et les islamistes, c’est comme un chien dans un jeu de quille, un éléphant dans un magasin de porcelaine, un végétarien dans une boucherie, Brigitte Bardot à une corrida, Frigide Barjot à un mariage gay, Lady Gaga dans un couvent, etc, etc. Le prisme lesbo-islamophobe de Caro a tellement altéré sa logique qu’elle n’a désormais plus aucun scrupule à désavouer (à quel titre, je vous le demande ?) les Musulmans désireux d’observer l’Islam au profit de ceux qui vantent la négligence de ses enseignements. Et on peut lui faire confiance à Caro : aucun exemple, aucun contre-exemple ne manque pour faire gober aux téléspectateurs ignorants les thèses les plus loufoques. Et c’est d’autant plus facile que les réalités religieuses des Musulmans sont quasiment inconnues des Français étrangers à leur foi. Et là, les intéressés doivent être conscients des conséquences fâcheuses de leur inaction.[2]
Après avoir péniblement croisé le fer avec Tariq Ramadan,[3] Caro préfère désormais les monologues, d’où l’idée sans doute de cette série de reportages auto-documentés qui lui font assurément la part belle et lui donnent le dernier mot. À la rigueur, elle prendra le risque d’inviter des faire-valoir, comme Hassen Chalghoumi et consorts, qui ont à ses yeux le mérite incommensurable de ne jamais ne serais-ce que penser à la contredire. Tout porte à croire que ces documentaires ont été commandés en haut lieu pour déstabiliser le peu d’organisation existant au sein de notre piteuse Communauté Musulmane de France et pour préparer l’intronisation de quelques branques aux senteurs d’Islam en odeur de sainteté chez ceux qui nous gouvernent. Après l’adoption du mariage pour tous et le rejet de la Procréation Médicalement Assistée (PMA), on devait trouver une mère porteuse pour placer le successeur du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) moribond. Certains ont dû se dire que la mère Fourre-tout ferait fort bien l’affaire surtout que, question complot, elle s’y connaît !

[1] http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LXZQnje4K4s
[2] « Que soit, parmi vous, une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdise le blâmable. Car les voilà es gagnants. » (Coran 3 :104). « Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux avec ce qu’il y a de plus beau. Oui, c’est ton seigneur qui sait le mieux celui qui s’égare de Son sentier, et c’est Lui qui sait le mieux ceux qui bien se guident. » (Coran 16 :125). « Et qui est de plus belle parole que celui qui appelle vers DIEU et fait bonne oeuvre et dit:  » Oui, je suis du nombre des Soumis (Musulmans) ? » (Coran 41 :33).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.