Télécharger l’article en pdf ici

.

arrestationComment faire passer au second plan une crise économique persistante qui génère de vrais problèmes de chômage, de retraite et de baisse de pouvoir d’achat, et extraire de la tête d’honnêtes travailleurs toute idée de révolte contre un système qui profite majoritairement à une minorité de nantis ? Pour mystifier leurs administrés, les gouvernements de droite comme de gauche se rabaissent à d’inavouables calculs politiciens en invoquant régulièrement ces faux périls que sont l’insécurité et le terrorisme. Concrètement, les divers services de police procèdent de façon aussi préventive qu’arbitraire à de très spectaculaires arrestations de terroristes imaginaires.
On se rend vite compte que les « cibles idéales » des rafles policières du petit matin sont principalement des marginaux aux comportements non-conformistes, en mal d’alibis et de témoignages favorables. Les candidats idéals sont ceux qui ont le mauvais goût de militer pour des causes contestant l’ordre établi et dont le profil correspond peu ou prou au responsable de tous les maux, au bouc émissaire type. Aux fondamentalistes musulmans en particulier, s’ils ne veulent pas être les prochains perdants du grand jeu de massacre dont seuls les concepteurs connaissent les règles, je conseille instamment d’avoir un emploi du temps réglé comme du papier à musique question travail, famille et activités extraprofessionnelles. Le cas échéant, je ne donne pas cher de leur devenir.
Pour la seconde fois en l’espace d’un an, des Musulmans ont été appréhendés après la prière de l’aube au sortir de la Mosquée de Torcy par des brigades antiterroristes pour un présumé « attentat contre une supérette juive à Sarcelles (Val d’Oise) » commis avec… une grenade au plâtre et pour détention « d’éléments susceptibles d’entrer dans la composition d’engins incendiaires similaires à ceux utilisés lors de la vague d’attentats commis par le GIA en 1995 et 1996 » !!! Les très jeunes gens apparemment au dessus de tous soupçons fréquentaient régulièrement la Mosquée en question où ils jouissaient d’une excellente réputation. Alors la psychose s’installe progressivement : L’Imam et les fidèles de la Mosquée s’interrogent sur la légitimité de ces arrestations qui reposent uniquement sur des présomptions et se demandent à quels obscurs desseins elles peuvent bien servir. Tant qu’on ne les aura pas persuadés du contraire, ils se portent garants de l’innocence des prévenus mais, à ce titre, redoutent qu’ils pourraient bien eux aussi bénéficier de délicates attentions judiciaires matinales.
Par leurs commissions rogatoires discrétionnaires, leurs gardes à vue prolongées agrémentées d’abus de pouvoirs incontrôlables, les juges antiterroristes ont beau jeu de pouvoir à terme incriminer n’importe quel individu; cette justice d’exception digne de Guantanamo, uniquement à charge, est sur ce plan hautement contestable. D’ailleurs, l’Histoire a souvent montré que bon nombre d’accusations, d’arrestations, de détentions et d’expulsions n’ont jamais eu d’autre motivation que la raison d’Etat ? Il faut être conscient que, dans le cadre de l’antiterrorisme, la simple évocation du moindre début d’intention répréhensible constitue un élément à charge justifiant interpellation et incarcération. Alors prudence, même en plaisantant ! Faute de solidarité et de mobilisation, combien de malheureux ont par le passé fait les frais de cet arbitraire et combien en pâtiront encore à l’avenir ?
Pour jeter de l’huile sur le feu, les groupes identitaires de tous bords et leurs alliés politiques, surtout de droite (forte ou extrême), ont à coeur d’alimenter leurs légendes urbaines très personnelles par les moindres faits divers et délits de droit commun impliquant des ressortissants de culture musulmane. Les affabulations politico médiatiques autour de « l’Islam radical » et du démantèlement de supposées « cellules islamistes » sont du pain béni qui ne sert qu’à alimenter l’ostracisme maladif des pseudos patriotes. Il nous appartient néanmoins de faire la part des choses, en désavouant tout malfaiteur musulman bafouant les règles de sa religion et en prenant activement la défense des frères accusés à tort. Pour cela, il faut accepter de prendre des risques, et même de passer volontairement pour des terroristes. Evidemment, pas aux yeux de la justice et des paisibles citoyens, mais auprès de tous ceux qui nous haïssent parce que LA Vérité  les terrorise…
Advertisements

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.