Télécharger l’article en pdf ici

.

grenouille versus boeufQuand bien même le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) est plus que décevant pour les Musulmans dignes de ce nom, il continue de faire rêver voire fantasmer les petites pointures de l’Islam de France. Ceux qui postulent à ses Conseils Régionaux (CRCM) et ambitionnent de devenir à leur tour des « animuzz » domestiques de la République ne se comptent plus. Entre ceux qui y siègent, y ont siégé ou le voudraient – mais dont la nullité leur rend inaccessible le saint graal – on a quasiment fait le tour de tous nos diplômés de Préfectures.[1] Et, en vérité, on se rend compte que quand des « responsables » musulmans boudent le CFCM ce n’est pas à cause de ses hérésies mais uniquement parce qu’ils ne parviennent pas à en prendre le contrôle ou parce les pouvoirs publics français ne veulent pas y voir leur tronche. Il est alors facile d’en déduire qui en est le véritable propriétaire.
Tout le monde s’accorde à dire que, quand bien même ce n’est certes pas leur ambition première, les membres du CFCM sont « technislamiquement » incapables de défendre convenablement la communauté musulmane. Et le pire, c’est que ceux qui aspirent à les remplacer sont franchement encore plus nuls. Ces « grenouilles qui veulent se faire aussi grosses que le bœuf »[2] n’ont, en dehors de leurs ambitions personnelles, aucune des compétences requises pour mener à bien les missions qui incombent à une telle organisation. Tous, quels que soient leur cursus et les buts souvent inavouables qu’ils poursuivent, se révèlent bien plus habiles avec leurs bouches qu’avec leurs têtes et leurs mains.
 Vu la tiédeur et la défaillance chronique des tentatives de remplacement du CFCM par d’autres structures prétendument plus engagées religieusement, on est en droit de se demander si, pour l’Islam en France, « le changement, c’est maintenant ». À première vue, ça n’a pas du tout l’air d’en prendre le chemin ! À croire, en fin de compte, que les Musulmans sont contents de leur sort et n’ont pas plus de motifs que ça pour remettre en questions leurs piètres dirigeants autoproclamés et la politique de désislamisation massive à laquelle ces derniers collaborent trop volontiers. Mais qui a véritablement la volonté de s’opposer viscéralement au dépeçage graduel des principes islamiques à coup de lois républicaines, de semblants de démocratie, de liberté d’expression à sens unique et de prétendue protection de la femme émancipée ? Les opposants à cette désintégration progressive de l’Islam authentique sont si peu nombreux et tellement timorés que celle-ci semble inéluctable.
Les adversaires du Conseil Français du Culte Musulman sont pour beaucoup des frustrés et des envieux (« Pourquoi lui et pas moi ? ») mais, de surcroît, la plupart se révèlent bien souvent indignes de confiance. Ils ont beau  afficher des semblants de rigueur dogmatique et contester vertement les arrêts et procédés du CFCM, tout en arguant de leur indépendance vis à vis des pouvoirs nationaux ou étrangers, leurs agissements n’en demeurent pas moins suspects. D’ailleurs, il suffit d’analyser finement leurs orientations et leurs conduites religieuses pour se rendre compte que leurs mystifications et leurs stratégies n’ont qu’une finalité : servir leurs propres intérêts ou ceux d’obscures officines nationales ou étrangères (???).
Alors, un petit conseil : réfléchissez-y par deux fois  avant de vous embarquer les yeux fermés dans des aventures sans lendemain au service de causes incertaines et d’imposteurs ! Ne gaspillez pas votre temps et votre argent mais consacrez-les plutôt à l’étude de votre religion et à des causes dignes de confiance ! Développez vos propres activités au service de votre communauté, sans devoir quoi que ce soit ni rendre de comptes à personne qu’à DIEU ! Produisez de l’Islam et ne faites pas qu’en consommer ! Ne vous associez pas avec n’importe qui pour faire n’importe quoi et ne collaborez qu’avec ceux qui oeuvrent de façon désintéressée ! Ne jalousez personne et rivalisez plutôt dans les bonnes actions ![3] Privilégiez l’endurance dans l’accomplissement de petites activités plutôt que de vous lancer dans des grands projets que vous ne mènerez pas à leur terme et finirez par abandonner !

[1] Présidents, secrétaires et trésoriers d’associations
[2] http://tinyurl.com/yklqbte
[3] « Il y a pour chacun une direction vers quoi tourner son visage. Concourez donc aux œuvres bonnes. ». (Coran 2 :148)
Advertisements

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.