Télécharger l’article en pdf ici

ALLAHDIEU est au-delà de tout ce qui existe dans l’univers et surtout des représentations primitives imaginées par les croyances dégénérées. Si Ses attributs inégalables n’inspirent que respect aux Croyants reconnaissants, pour les mécréants, ingrats et dépourvus de bon sens, ils ne font qu’exacerber leur agacement.

DIEU est LE Maître des mondes et LUI SEUL est digne d’adoration. Existant et subsistant par LUI-MÊME, IL n’engendre pas ni n’a été engendré[1] et on ne peut LE comparer à qui ou à quoi que ce soit sans LUI faire gravement offense. N’ayant ni début ni fin, IL connaît et contrôle passé, présent et avenir et est à l’origine de tout et de tous, de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre procède de LUI et doit LUI manifester tant obéissance que reconnaissance. Rien ni personne n’a d’emprise sur LUI et au contraire tous doivent LUI rendre comptes. IL trône sur tout sans exception, au-delà même de l’étendue des cieux et sur la terre, sans être localisable précisément[2] et intervient quand bon LUI semble dans les affaires du monde sans que rien ni personne ne puisse LUI échapper. Sans Son approbation il ne saurait y avoir de savoir[3] ni d’intercession en faveur de quiconque.[4]
DIEU s’est manifesté aux mondes sous divers noms mais, dans une ultime révélation, comme pour bien souligner Son statut unique et consubstantiel, c’est sous l’appellation d’ALLAH – dénomination invariable en langue arabe et par définition indéclinable en déesse (féminin) ou en dieux (pluriel) – qu’il s’est manifesté au dernier Prophète en date, Mohammed (ص). Le Coran évoque les hautes qualités divines que nul n’appréhende totalement tant elles sont innombrables et exceptionnelles.[5] Pour l’Islam, donner des associés à DIEU l’UNIQUE ou LE représenter physiquement sont des affronts impardonnables à Sa Majesté. Les statues, les icônes, les images dites saintes et les représentations figurées anthropomorphistes sont un reliquat du paganisme que les véritables monothéismes ne peuvent que réprouver.[6]
ALLAH est au-delà des représentations irrespectueuses de vieillard barbu, de cadavre crucifié ou de vieux sage bedonnant qu’en donnent les simplets, les tenants des croyances dégénérées ou les plaisantins de mauvais goût. De tous temps, c’est à leurs risques et périls que des provocateurs inconscients ont pris un malin plaisir à injurier DIEU et Ses Envoyés en se prévalant du droit au blasphème. La Loi de Moïse punissait de mort les blasphémateurs et devait être en la matière assez dissuasive[7] mais les « civilisés » ont estimé que le châtiment était disproportionné par rapport à l’outrage. Nonobstant, afin ne pas encourager la haine intercommunautaire, les Musulmans ne railleront pas les autres cultes, quelle que soit la stupidité de leurs rites.[8]

[1] « À DIEU l’Orient et l’Occident. Où que vous vous tourniez, donc, là est le visage de DIEU. Oui, DIEU est immense, savant. Et ils disent : « DIEU a adopté un fils ». Pureté à LUI ! Non mais est à LUI tout ce qui est dans les cieux et la terre. Tous LUI sont dévoués. Inventeur des cieux et de la terre, lorsqu’IL décide une chose, IL dit : « Sois », et c’est ! Rien d’autre. » (Coran 2 :115-117). ). « Dis : « LUI, DIEU, est unique, DIEU, l’Absolu, IL n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à LUI ». » (Coran 112 :1-4).  « D’enfant, DIEU n’en a point adopté ; et de DIEU, point n’en existe en Sa compagnie ; ou alors chaque DIEU s’en irait avec ce qu’IL a créé et Ils se monteraient certes les Uns sur les Autres !… Pureté à DIEU de ce que ceux-là décrivent, au Connaisseur de l’invisible et du visible ! IL est trop au-dessus de ce qu’ils associent ! » (Coran 23 :91-92).
[2]  « DIEU ! Point de dieu que LUI, le Vivant, l’Absolu. Ni somnolence ni sommeil ne LE prennent. À LUI tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. Qui peut intercéder auprès de LUI, que par Sa permission ? IL sait ce qu’ils ont devant eux et ce qu’ils ont derrière eux. Et de Sa science, ils ne cernent rien que ce qu’IL veut. Son repose-pied est plus vaste que les cieux et la terre, dont la garde ne LUI coûte aucune peine. Et IL est, LUI, le Très Haut, le Très Grand (Coran 2 :255 et aussi 10 :3 – 13 :2 – 25 :58,59 et 32 :4-6).
[3] « Pureté à TOI ! Nous n’avons de savoir que ce que TU nous as appris ! C’est TOI le savant, le sage, vraiment ! (Coran 2 :32)
[4] « Tout ce qui est dans les cieux et la terre a chanté pureté de DIEU. Et c’est LUI le puissant, le sage. A LUI la royauté des cieux et de la terre. IL donne la vie et donne la mort, tandis qu’IL est capable de tout. C’est LUI le premier et aussi le dernier, l’extérieur et aussi l’intérieur, tandis qu’IL se connaît bien à toute chose. C’est lui qui a créé les cieux et la terre en six jours ; puis IL s’est établi sur le Trône, sachant tout ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, et ce qui descend du ciel et ce qui y monte, tandis qu’IL est avec vous où que vous soyez. Et DIEU observe ce que vous œuvrez. À LUI la royauté des cieux et de la terre. Et vers DIEU les affaires sont ramenées. IL fait que la nuit pénètre dans le jour et que le jour pénètre dans la nuit, tandis qu’IL se connaît bien au contenu des poitrines. » (Coran 57 :1-6). « Et si DIEU fait qu’un malheur te touche, alors nul autre que LUI-MÊME ne le déblaiera. Et s’IL fait qu’un bonheur te touche, alors IL est capable de tout. C’est LUI le dominateur sur Ses esclaves, c’est LUI le sage, le bien-informé. » (Coran 6 :17,18 et aussi 10 :107 – 35 :2).  « Peuple des djinns et des hommes ! Si vous pouvez pénétrer hors des flans des cieux et de la terre, alors pénétrez ! Vous ne pénétrerez pas, à moins d’une autorité.  » (Coran 55 :33).
[5] « À DIEU appartiennent les noms les plus beaux : Par là donc, appelez-LE, et laissez ceux qui blasphèment dans Ses noms : ils seront bientôt payés de ce qu’ils œuvraient. » (Coran 7 :180). « C’est un DIEU tel qu’il n’y a de DIEU que LUI, le connaisseur de l’invisible tout comme du visible. C’est LUI le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. C’est un DIEU tel qu’il n’y a de DIEU que LUI, le souverain, le saint, le salut, le pacifique, le protecteur, le puissant, le contraignant, le conscient de Sa grandeur. Pureté à DIEU des Associés qu’ils donnent ! C’est DIEU, le créateur, le producteur, le formateur. À LUI les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre chante pureté de LUI. Et c’est LUI le puissant, le sage. » (Coran 59 :22-24). « DIEU a quatre-vingt-dix-neuf noms, cent moins un. Personne ne les gardera dans sa mémoire sans entrer au Paradis. DIEU est unique et il aime le nombre impair ». » (Boukhary 54/18/1 – 80/68/1 – 97/12/1)
[6] « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton DIEU, je suis un DIEU jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent. » (Exode 20 :3-5).  « Non, DIEU ne pardonne pas qu’on LUI donne quelque associé. En deçà, IL pardonne à qui IL veut. Mais quiconque donne à DIEU quelque associé, blasphème d’un énorme péché. » (Coran 4 :48). « L’Envoyé de DIEU (ص) ne laissait dans sa maison aucune chose qui comportait une croix sans la détruire. » (Boukhary 77/90/1 – Abou Dawoud 31/44). « Omm Habîba et Omm-Salama parlèrent d’une église qu’elles avaient vue en Abyssinie et dans laquelle il y avait des peintures. Comme elles racontaient cela au Prophète (ص) celui-ci dit : « Ces gens-là, lorsqu’un de leurs personnages pieux vient à mourir, construisent une église sur sa tombe et décorent cette église de ces sortes de peintures. Ces gens-là seront les pires des êtres aux yeux de DIEU le jour de la Résurrection ». » (Boukhary 63/37/1 – 8/48/1 – 8/54/1 – 23/71/1)
[7] « Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de DIEU ». (Deutéronome 24 :16)
[8] « N’injuriez pas ceux-là qu’ils invoquent au lieu de DIEU, car par transgression, ils injurieraient DIEU sans savoir ». (Coran 6 :108).
Advertisements

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.