Télécharger l’article en pdf ici
.

electrocardiogrammeCelui qui souhaite que son cœur se transforme en un puissant récepteur spirituel, doit le considérer autrement que comme une simple mécanique. Ce n’est qu’en l’écoutant attentivement qu’il sera à même de ressentir la présence de DIEU et de renforcer sa foi en LUI.

Pour appréhender l’univers et y évoluer, DIEU a doté les êtres vivants de divers récepteurs naturels tels que la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût. En dehors de ses propriétés mécaniques, le cœur possède des fonctions sensorielles qui, faute d’être innées, sont inestimables. Les Croyants avertis disposeront donc de cet organe moteur vital comme d’un sixième sens pour établir et entretenir une communication immatérielle privilégiée avec leur Créateur.
Dans la plupart des cultures et des religions, le cœur est considéré tout à la fois comme le siège symbolique du ressenti des émotions (être au cœur, frapper au cœur) et comme le symbole de l’amour (mon cœur !), de l’émoi (écœuré) et de la connaissance (par cœur). Quantité d’expressions métaphoriques en découlent, comme donner son cœur, en avoir le cœur net (confiance, assurance), avoir ou prendre à cœur (sérieux), selon son cœur, écouter son cœur, c’est mon cœur qui me le dit (instinct)), avoir du cœur, bon cœur, grand cœur, le cœur sur la main (générosité), mettre son cœur à nu, la main sur le cœur (sincérité), témoignant de ses nombreuses propriétés métaphysiques.
Évidemment, les fonctionnalités optionnelles du cœur ne deviennent opérationnelles que pour ceux qui non seulement y prêtent foi et prennent la peine de l’écouter (à cœur ouvert et non à contrecœur ou sans cœur) mais font des efforts pour intensifier sa sensibilité. Il faut pour cela être attentif aux indices, grands et petits, disséminés dans l’univers et particulièrement aux signes manifestes de son Seigneur.[1]Comme pour la forme physique, il faut non seulement un entretien convenable et une bonne hygiène de vie (manifester de l’intérêt envers DIEU et avoir un comportement digne) mais un entraînement régulier à l’aide d’exercices appropriés (une pratique religieuse assidue et adaptée).[2] Mais ceux qui n’ont pas à cœur de se mettre en condition (ne sont pas réceptifs) et sont réfractaires à tout régime (toute discipline religieuse) ne risquent que l’obésité et l’infarctus (incrédulité).[3]
Pour l’Islam, la pureté du culte à rendre à DIEU est primordiale et c’est pourquoi les intercessions, tant physiques que spirituelles, lui sont intolérables. Contrairement aux primitifs, animistes et autres idolâtres qui matérialisent leurs divinités à l’aide de statues et autres représentations saugrenues, les Musulmans ne feront usage que de leur esprit et de leur cœur, aussi bien pour se soumettre à leur Créateur, corps et âmes, que pour savourer les retombées bénéfiques de leurs dévotions. Comme avec n’importe quel traitement, on n’apprécie les effets bienfaisants d’une prescription qu’en s’y astreignant correctement et assidûment. Toutefois, les sceptiques ne seront-ils pas tentés de n’adhérer aux préceptes islamiques que lorsque ceux qui les leur prescriront leur inspireront confiance ?
[1] « Ne voyageront-ils donc pas, sur terre, et qu’ils aient des cœurs pour comprendre, ou des oreilles pour entendre ? – Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, en vérité ; mais ce sont les cœurs, dans les poitrines, qui s’aveuglent. » (Coran 22 :46)
[2] « Dans le corps humain il y a un morceau de chair qui, s’il est sain, le maintient en bon état mais l’endommage tout entier lorsqu’il est corrompu. Ce morceau de chair, c’est le cœur » » (Boukhary 2/39/1 – Nawawy/40 Hadiths/ 6). « Très certainement, Nous avons produit beaucoup de djinns et d’hommes pour la Géhenne : Ils ont des cœurs par où ils ne comprennent pas, ils ont des yeux par où ils n’entendent pas : Ce sont de vrais bestiaux, – et plus égarés encore. Tels sont les inattentifs ». (Coran 7 :179)
[3] « C’est parce qu’en vérité ils ont aimé la vie présente plus que l’au-delà. Et DIEU, vraiment, ne guide pas les gens mécréants. Voilà ceux dont DIEU a scellé les cœurs, l’ouïe, et les yeux. Et ce sont eux, les inattentifs. Oui, infailliblement, voilà les perdants de l’au-delà. » (Coran 16 :107-108et également sur le même thème10 :74, 45 :23). « Il en est parmi eux qui viennent t’écouter, cependant que Nous avons entouré d’enveloppes leurs cœurs – parce qu’ils auraient compris – et dans leurs oreilles, une lourdeur. Verraient-ils tous les signes, qu’ils n’y croiraient pas. Et quand ils viennent près de toi, ils disputent avec toi. Ceux qui mécroient disent : « Ce ne sont que contes d’Anciens ! » ». (Coran 6 :25 et sur le même thème18 :57, 47 :16). « Et quand tu lis le Coran, Nous mettons, entre toi et ceux qui ne croient pas à l’au-delà, un voile opaque. Et Nous avons assigné des enveloppes à leurs cœurs, parce qu’ils l’auraient compris ; et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand dans la lecture, tu fais Rappel de ton Seigneur l’Unique, de répulsion ils tournent leurs derrières. » (Coran 17 :45-46). « Ceux qui disputent sur les signes de DIEU sans qu’autorité leur soit venue. Ceci est en grande détestation auprès de DIEU et auprès de ceux qui croient. Ainsi DIEU scelle-t-IL tout cœur d’orgueilleux tyran. » (Coran 40 :35).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.