Télécharger l’article en pdf ici.

.

tareq oubrou2Désespérant d’être jamais considéré comme un grand leader chez les Musulmans, Tareq Oubrou (T.O.) s’est résigné à gagner ses galons comme dealer à la bonne franquette chez ceux qui ont de tous temps méprisé ses semblables. C’est sans aucune pudeur vis-à-vis de ses anciennes certitudes,[1] et même avec une certaine délectation, que l’imam en colère[2] affectionne désormais épisodiquement de baisser son froc pour faciliter son intégration. « Fais ce que je te dis et ne fais pas ce que je fais ». En préconisant maintenant le dévoilement des femmes[3] (hormis la sienne) et l’invisibilité de ses coreligionnaires dans l’espace public,[4] l’arriviste franco-marocain ne fait que rendre plus visibles son opportuniste et ses frustrations. Et faire passer ses revirements pour une évolution, ça méritait bien une médaille en chocolat.[5]
TOTO l’agent double (T.O. X 2 = TOTO) n’est guère crédible. Crédible, il ne l’est aucunement chez les Musulmans fervents pour lesquels il n’est qu’un discounter (pour les plus mesurés) ou un traître enjuivé (pour les plus excessifs).[6] Crédible, il ne l’est pas non plus chez les gentils[7] pour lesquels, quand ils ne qualifient pas de double langage ses petites attentions et ses métamorphoses, il n’est qu’un majordome tout juste bon à régenter les domestiques. Crédible, il ne l’est pas même chez ses associés en fraternité (l’Union des Organisations Islamiques de France dite UOIF issue de la mouvance des FM) qui, bien que ne se démarquant pas ouvertement du « meilleur d’entre eux », ne le considèrent franchement (si ce mot a encore un sens chez eux) que comme une couverture de survie en cas de naufrage. Sa zone de chalandise de prédilection, autrement dit ses ouailles, ne couvre donc que les brebis perdues de la tribu d’Ismaël,[8] en clair les égarés de culture musulmane dépourvus de tout repère dogmatique.
La Communauté Musulmane de France se foutrait comme de l’an quarante des élucubrations de l’Imam de Bordeaux si les propos, les agissements et les revirements obséquieux de celui qui se proclame désormais recteur à qui veut l’entendre ne l’engageaient pas implicitement. Lorsqu’un saboteur s’improvise commandant de bord, n’est-il pas indispensable et impérieux pour les passagers de dénoncer son imposture pour l’empêcher de saborder leur embarcation en pleine mer ?
[1] « Le khimâr (cachant les cheveux et le cou) et le jilbâb (qui cache le reste du corps) sont des prescriptions vestimentaires divines qui ne sont abrogées par aucun autre texte. Objectivement, s’il y avait le moindre soupçon sur cette norme, je serais le premier à prôner sa levée. ». (Loi d’Allah, loi des hommes – page 216 – Albin Michel 2002)
[2] Tareq Oubrou, un imam en colère, entretien avec Samuel Lieven, (Bayard, 2012).
[3] « Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure ». Interview sur l’express.fr : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/les-musulmans-doivent-s-adapter-a-la-societe-francaise_1184813.html
[4] Interview sur lemonde.fr : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/03/pour-une-visibilite-musulmane-discrete-par-l-imam-tareq-oubrou_3488919_3232.html
[5] http://www.sudouest.fr/2014/02/07/la-legion-pour-l-imam-1454453-2780.php
[6] http://jmonde.blog4ever.com/un-appel-au-calme-de-l-imam-de-bolrdeaux
[7] « Gentils, du latin Gentiles (les « nations »), est la traduction habituelle de l’hébreu Goyim, nations, qui finit par désigner les non-Juifs. Les auteurs chrétiens ont aussi employé ce mot pour désigner les païens ». (Wikipédia).
[8] Par analogie avec : « N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël ». (Évangile selon Matthieu 10: 5-6). « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël ». (Matthieu 15:24).
Advertisements

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.