Télécharger l’article en pdf

.

COSMOSL’Islam, contrairement aux autres religions, ne redoute ni la science ni l’intelligence humaine. Le plus grand de ses prodiges est l’extraordinaire et inimitable révélation coranique. Aucun autre miracle au monde ne possède cet apanage et cette pérennité.

La plupart des religions se réfugient derrière de très saints mystères et découragent leurs adeptes de chercher à les comprendre. Mais quelle crédibilité accorder à leurs textes sacrés si les connaissances modernes irréfutables les contredisent ? Pour l’Islam, l’intelligence mène à DIEU et les sciences profanes doivent impérativement valider les fondements religieux.  C’est pourquoi les Musulmans sont encouragés à s’instruire pour améliorer leurs connaissances et leur condition dans tous les domaines, ainsi que celles de leurs semblables.[1]
Pour convaincre les sceptiques et raffermir la foi des Croyants,[2] le Coran et les Traditions Prophétiques ont dévoilé de nombreux scoops relatifs au fonctionnement des cieux et de la terre, à la création humaine et au monde animal.[3] Quatorze siècles ont passé et ces énoncés on été corroborés les uns après les autres par divers spécialistes, scientifiques, médecins, orientalistes et historiens impartiaux qui confirment du même coup la véracité divine de l’Islam.[4] De surcroît, alors que d’aucuns insinuent que Mohammed (ص) aurait plagié les Écritures juives et chrétiennes, force est de constater que les invraisemblances et les aberrations des révélations précédentes n’ont pas été reproduites.
Ce qui est miraculeux c’est qu’un modeste caravanier du sixième siècle après Jésus-Christ, ne sachant ni lire ni écrire,[5] et compte tenu des connaissances de l’époque, ait pu produire le Coran. Par son style, sa poésie, sa structure grammaticale et sa musicalité, ce chef d’œuvre inimitable[6] est jusqu’à ce jour LA référence littéraire et l’archétype de l’idiome arabe. Par ses récits et ses enseignements, il est LA référence spirituelle, cultuelle, culturelle, intellectuelle, politique et scientifique des Musulmans qui l’écoutent et le manient avec la considération qui lui sied.[7]
Question miracles, l’Islam corrobore l’accouchement miraculeux de la sainte Marie,[8] qu’aucun homme n’avait approchée et dont la virginité n’a pas été entamée après la naissance de son fils Jésus. L’événement est exceptionnel mais figure au second rang dans le livre des records après la création d’Adam, le premier homme, sans père ni mère.[9] Les Chrétiens invoquent les miracles que DIEU a réalisés par l’entremise du Christ pour justifier l’abjecte déification de ce dernier alors que Moïse et bien d’autres prophètes ont également été de grands faiseurs de miracles dont la Bible et le Coran se sont fait l’écho. La Tradition Islamique rapporte un certain nombre de prodiges, mythiques ou authentiques, qu’aurait réalisés le Prophète Mohammed (ص) : la multiplication d’eau et de nourriture (Boukhary 54/15/1 – 61/25/1-12), la fente de la lune (Boukhary 63/36/0-4 et 65/Sourate 54/1/1-5), la guérison de malades (Boukhary 64/38/15 – 56/102/1,2), la consolation d’un palmier qui gémissait (Boukhary 61/25/13-15), etc…
[1] « Et dis : « Ô mon Seigneur, fais-moi croître en science. » » (Coran 20 :114). « Dis :  » Est-ce qu’ils sont égaux, ceux qui savent, et ceux qui ne savent pas ? »  Rien d’autre : se rappellent les doués d’intelligence. » (Coran 39 :9). « Celui qui sort pour rechercher la science est dans la voie de DIEU jusqu’à son retour. » (Tirmizhy 39/1/2). « »Un Savant est plus coriace à Satan que mille adorateurs. » (Tirmizhy 39/19). « La recherche de la science est d’obligation pour chaque Musulman. Le dépositaire de la science qui ne la met pas à profit est pareil aux porcs pour apprécier les diamants, les perles et l’or ». » (Ibn Majah / Introduction/17/224).
[2] « Et Nous faisons descendre, du Coran, ce qui est guérison et miséricorde aux croyants. Cependant, cela ne fait croître qu’en perdition les prévaricateurs. » (Coran 17 :82).
[3] « Bientôt Nous leur ferons voir Nos signes à tous les horizons, tout comme dans leurs propres personnes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que, oui, c’est cela, la Vérité. » (Coran 41 :53). « Oui, il y a dans les cieux et la terre, des signes, certes, pour les croyants. Et dans votre propre création, tout comme en ce qu’IL fait foisonner du genre animal, il y a des signes pour les gens qui croient avec certitude. De même dans l’alternance de la nuit et du jour, et dans ce que DIEU fait descendre du ciel, de par l’eau nourricière, – par quoi IL donne vie à la terre une fois morte,- et dans le déploiement des vents, il y a des signes, pour les gens qui comprennent. Voilà les signes de DIEU. Nous te les récitons avec vérité. À quel discours croiront-ils donc, après DIEU et Ses signes ? » (Coran 45 :2-6 et aussi 2 :164 – 30 :20-27 – 35 :28).
[4] « Grâce à une étude objective des textes, Maurice Bucaille bouleverse nombre d’idées reçues sur l’Ancien Testament, les Évangiles et le Coran cherchant à distinguer dans cet ensemble ce qui appartient à la révélation de ce qui est entaché d’erreurs ou d’interprétations humaines…… Il apprit la langue arabe et étudia le Coran. Il fut surprit d’y trouver, à propos de phénomènes naturels, des énoncés dont seules les connaissances scientifiques modernes permettent de comprendre le sens » (Maurice Bucaille, relatif à son livre « La Bible, le Coran et la science » Ed. Desclée de Brouwer, Paris. 1978) et aussi Keith Moore (Le développement humain), Mohammed Yacine Kassab (Les milles vérités scientifiques du Coran), et les déclarations de grands scientifiques tels T. V. N. Persaud, Joe Leigh Simpson, E. Marshall Johnson, Gerald C. Goeringer, Yoshihide Kozai, Tejatat Tejasen, William W. Hay, Alfred Kröner, etc.
[5] « Ceux-là qui suivent le Messager, le Prophète gentil, illettré, qu’ils trouvent en toutes lettres chez eux dans la Thora et l’Évangile, leur ordonnant le convenable, les empêchant du blâmable, leur rendant licites les choses excellentes, leur interdisant les mauvaises, leur ôtant le fardeau et les carcans qui étaient sur eux. Ceux donc qui croiront en lui, le fortifieront et lui porteront secours, et qui suivront la lumière descendue avec lui, ceux-là sont les gagnants. Dis : « O hommes ! Vers vous tous je suis le messager du DIEU à QUI appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de DIEU que LUI. IL donne la vie et IL donne la mort. Croyez donc en DIEU. Et en Son Messager, le Prophète gentil, illettré, qui croit en DIEU et en Ses paroles. Et suivez-le Peut-être saurez-vous vous guider ?  (Coran 7 :157-158).
[6] « Ne méditeront-ils donc pas le Coran ? S’il avait été d’un autre que DIEU, ils y auraient trouvé beaucoup de contradiction. » (Coran 4 :82). « Et si vous êtes en doute sur ce que Nous avons fait descendre sur Notre Esclave, venez donc avec une sourate semblable à ceci, et, si vous êtes véridiques, appelez, en dehors de DIEU vos témoins ! Puis si vous ne le faites pas et – vous ne le ferez jamais – redoutez le feu au combustible d’hommes et de pierres, préparé pour les mécréants. » (Coran 2 :23-24).
[7] « Et quand on fait lecture du Coran, alors prêtez-lui l’oreille, et restez cois. Peut-être vous sera-t-il fait miséricorde ? ». (Coran 7 :204). « Que ceci est certes oui une noble Lecture (Coran), dans un Livre bien gardé que seuls les purifiés touchent : descente de la part du Seigneur des mondes. ». (Coran 56 :77-80)
[8] « Quand les Anges dirent : « ô Marie, voilà que DIEU t’annonce un verbe de Sa part : son nom est l’Oint, Jésus fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés. Dans le berceau il parlera aux gens, tout comme en son âge mûr ; et il sera du nombre des gens de bien ». – Elle dit : « Seigneur ! Comment y aurait-il pour moi un enfant, quand aucun homme ne m’a touchée ? » — « Comme cela !  » dit-Il. DIEU crée ce qu’IL veut : quand IL décide d’une chose, rien d’autre : IL dit : « Sois » ; et c’est. » (Coran 3 :45-47).
[9] « Oui, au regard de DIEU, il en est de Jésus comme d’Adam qu’IL créa de poussière, puis à qui IL dit : « Sois », et il fut ». (Coran 3 :59).
Advertisements

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.