Télécharger l’article en pdf ici

.

secheresseCe n’est pas parce que les Musulmans doivent déménager dans l’au-delà qu’ils doivent pour autant négliger l’ici-bas. Les locataires terrestres sont tenus de respecter l’état des lieux que le propriétaire, le Créateur de l’univers, a mis à leur disposition car ils devront rendre compte des dégradations qu’ils auront occasionnées.

« Agis pour ce monde comme si tu allais vivre toujours et pour la vie future comme si tu allais mourir demain ». Ce dicton, très répandu dans le monde musulman est souvent attribué indûment au Prophète Mohammed (ص) mais résume pourtant assez bien la philosophie islamique en matière d’écologie. C’est sans doute parce qu’il résonne en écho au Coran qui recommande de ne pas négliger la vie présente sous prétexte qu’elle serait transitoire.[1] La vie future dépendant des comportements dans la présente, les Croyants sont donc fondés à accorder autant d’importance aux affaires de ce monde qu’à celles de l’au-delà.[2] DIEU est indéniablement Le créateur et Le sustenteur suprême de l’univers et de tout ce qu’il contient, et l’humanité – qui est aussi Sa création – n’en a que l’usufruit et doit donc occuper les lieux en respectant les biens du Propriétaire, en cohabitant paisiblement avec les autres colocataires et en usant raisonnablement de la faune, de la flore, des minéraux, etc.[3]
Pour bon nombre de mauvaises raisons – dont l’égoïsme, l’indifférence et les imbéciles affrontements guerriers – le quart de l’humanité croupit dans la misère et en meurt bien souvent prématurément. Les pays les plus avancés (industriellement parlant) profitent de leur avance technologique voire de leur supériorité militaire pour dépouiller de leurs ressources les contrées moins favorisées, au détriment des populations indigènes, et pour dilapider sans scrupules les réserves naturelles mondiales. DIEU condamne non seulement vigoureusement le gaspillage, la prodigalité et les excès[4] mais il récompensera la philanthropie de ceux qui pensent d’abord aux autres et préparent pour autrui ce dont ils ne pourront parfois même pas jouir.[5]
L’eau fait partie de ces ressources miraculeuses dont l’homme ne peut se passer.[6] On la trouve en abondance dans les zones tempérées, mais elle fait cruellement défaut dans beaucoup d’endroits. Elle est vitale et, ne serait-ce que par respect pour ceux qui peinent à la recueillir, il faut l’économiser à l’instar du Prophète (ص).[7] Celui-ci s’est également préoccupé de la désertification due non seulement au climat et à l’absence d’eau mais au déboisement et au défrichage irréfléchi. C’est dans ce sens qu’il en est venu à sacraliser tout le territoire de La Mecque, en interdisant formellement d’en couper les arbres et les arbustes à l’exception des plantes indispensables.[8] Par émulation, les Musulmans se sont intéressés à la botanique, tel Abou Hanifa Dinawari (826-896) dont le célèbre « Livre des Plantes », un dictionnaire comportant six tomes, recense et décrit de nombreuses espèces, la façon de les cultiver en en énumérant les propriétés y compris médicinales. Enfin, les animaux doivent être traités avec de grandes attentions, quand bien même ils doivent servir de nourriture.[9] La tradition prophétique rapporte que leur prodiguer de bons traitements procure des récompenses,[10] et les négliger ou les malmener sera sévèrement châtié.[11]
[1] « Et recherche, en ce que DIEU t’a apporté, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta quote-part en cette vie. Et sois bienfaisant comme DIEU t’a été bienfaisant. Et ne recherche pas le désordre sur terre. DIEU, vraiment, n’aime pas les fauteurs de désordre. » (Coran 28 :77).
[2] « Et il est des gens qui disent : « Seigneur ! Donne-nous belle ici-bas, belle part aussi dans l’au-delà ; et garde-nous du châtiment du Feu ! »  Ceux-là auront une part à ce qu’ils auront gagné. DIEU fait vite les comptes. » (Coran 2 :201-202).
[3] « Et pour vous, une demeure sur la terre, et usufruit pour un temps. » (Coran 2 :36 et aussi 3 :14 – 7 :24). « Que l’homme regarde donc sa nourriture : c’est Nous qui versons l’eau à verse, puis Nous fendons de fente la terre, et y faisons pousser grains et vignobles et légumes et oliviers et dattiers et jardins touffus en usufruit pour vous et vos bestiaux. » (Coran 80 :24-32).
[4] « Et, lorsqu’ils font largesses, ils ne sont ni prodigues ni avares, puisque entre les deux est la droiture ; » (Coran 25 :67). « Et mangez et buvez ; mais pas d’excès ! IL n’aime pas les excessifs. » (Coran 7 :31). « Et pas d’outrance ! Non, IL n’aime pas les outranciers » (Coran 6 :141). « Mangez et buvez de la portion de DIEU ; et ne semez pas de désordre sur la terre comme des fauteurs de désordre. » (Coran 2 :60). « Oui, les gaspilleurs sont frères des diables ; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur. » (Coran 17 :27). « Il y a trois choses que DIEU réprouve pour vous : Les ouï-dire, le gaspillage des biens et la surabondance des sollicitations (d’aumônes) ». (Boukhary 24/53/2 – 43/19/2 – 78/6/1 – 81/22/1).
[5] « Quand un Musulman a planté quelque chose, et qu’un homme ou un animal en mange le produit, cela lui est compté comme une bonne action » (Boukhary 78/27/5). Saad a raconté avoir demandé au Prophète (ص) : “Ô Messager d’Allah, ma mère est morte ; quelle est la meilleure aumône à faire à sa mémoire ? – L’eau”, répondit le Prophète (ص). Saad fit creuser un puits et dit : “Ceci est pour la mère de Saad “(Abou Daoud, Ibn Maja).
[6] « Et Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie, puis Nous en avons fait pousser des jardins et le grain de la moisson, et aussi les hauts dattiers à la palme ramassée, comme portion, pour les Esclaves. Et par elle Nous avons donné vie à une contrée morte. Ainsi la résurrection. » (Coran 50 :9-11) et aussi 10 :24 – 15 :22 – 16 :65 – 27 :60 – 29 :63 – 30 :24.
[7] « Le Prophète (ص) se lavait (le corps) avec un sa d’eau (3 litres) et allait jusqu’à cinq mudd (3,75 litres) ; il faisait ses ablutions avec un seul mudd d’eau (0.75 litres) » (Boukhary 4/47/0,1).
[8] « Eh bien, cette ville (La Mecque) est de nouveau sacrée ; ses arbustes épineux (herbes selon une variante) ne seront pas arrachés dorénavant, ni ses arbres coupés… fais une réserve pour le souchet ô Envoyé de DIEU car nous l’employons pour nos demeures (nos forges, notre orfèvrerie selon une variante) et nos tombeaux. – qu’on fasse une réserve pour le souchet … ». (Boukhary 3/39/2 – 23/77/1– 58/22/4).
[9] «DIEU a prescrit l’excellence en toute chose. Si vous tuez, faites le convenablement et si vous égorgez faites-le avec soin : que l’on aiguise la lame et qu’on épargne à la bête la souffrance ». (Mouslim 34/57/1 – Nawawy/40 Hadiths/17).
[10] « Ô Messager d’ALLAH, avons-nous donc un salaire pour nos bonnes actions envers les animaux ? » Le Messager d’ALLAH (ص) répondit : « Il y a une récompense pour toute bonté envers toute chose vivante ». (Boukhary 42/9/1, 78/27/2). Une prostituée (Boukhary 60/54/2) et un pêcheur seront récompensés pour avoir abreuvé des chiens errants assoiffés (Boukhary 42/9/1 – 46/23/1 – 59/17/2 – 78/27/2).
[11]  « Pendant qu’un homme était monté sur une vache, celle-ci se tourna vers son cavalier et dit : « Je n’ai pas été créée pour cela, j’ai été créée pour le labour ». « Je crois cela, » ajouta le Prophète (ص) » ». (Boukhary 41/4/1 – 60/54/6). « J’étais auprès de Ibn-‘Omar. On passa auprès de jeunes gens – ou, suivant une variante, d’un groupe – qui avaient attaché une poule pour s’en servir de cible. Aussitôt qu’ils aperçurent Ibn-`Omar ils se dispersèrent. « Qui a fait cela ? s’écria Ibn-‘Omar. Le Prophète (ص) a maudit quiconque agirait ainsi. » (Boukhary 72/25/2,3). « Le Prophète (ص) a maudit quiconque mutilerait un animal. » (Boukhary 72/25/4). « Le Prophète (ص) a dit : « Une femme avait martyrisé une chatte en l’enfermant et en la laissant mourir de faim. À cause de cela cette femme est allée en enfer. Et il ajouta : «DIEU (ou le Gardien de l’Enfer), si je ne me trompe, lui dit : «Tu ne lui as pas donné à manger, ni à boire quand tu l’as enfermée, et tu ne lui as pas laissé la liberté d’aller chercher, pour se nourrir, de petits animaux sauvages ». » (Boukhary 42/9/2,3 – 60/54/19 – 59/16/5).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.