Télécharger l’article en pdf ici
.
bousculades MekkahOn n’en avait pas encore assez avec les guerres fratricides entre Musulmans dans tous les coins du globe, où tout un chacun cherche à éliminer physiquement ou mentalement ceux qui ne raisonnent pas comme lui. Lors du pèlerinage à La Mecque (Hajj), la connerie humaine a blessé et tué des centaines de pèlerins au cours des rites les plus glorieux qui soient, dans les lieux les plus éminents qui soient. Et cette fois ce n’est plus le fait d’une grue tombée accidentellement en raison d’événements climatiques exceptionnels, mais l’ignorance, l’individualisme et les comportements brutaux qui ont frappé de pauvres gens. Que DIEU leur fasse miséricorde !
Deux millions de personnes rassemblées au même endroit en même temps pour effectuer les mêmes rites, c’est très tout à fait extraordinaire mais aussi des plus dangereux en termes de sécurité. Tous ceux qui ont effectué le Hajj ont constaté le manque de discipline de nombreux pèlerins qui s’obstinent à vouloir s’adonner radicalement au rituel, envers et contre tout et tous, sans aucun ménagement pour ceux qui les entourent. Pendant la période dite du Hajj, au cœur des célébrations, lors de la circumambulation (Tawaf) ou de la lapidation des stèles diaboliques (rijm Jamarates ach-Chaytane) l’affluence dans ces lieux et les cohues atteignent leur paroxysme et demanderaient aux exécutants encore plus de retenue et de précautions. Mais c’est chacun pour sa gueule comme on dit vulgairement.
Il n’est pas question ici de fatalité et de maladresse mais de culpabilité et de responsabilité. Même si elle est critiquable sur bien d’autres points, c’est trop facile de rejeter la faute sur l’Arabie en critiquant sa gestion des Lieux Saints sur lesquels elle a prodigué beaucoup d’efforts. Par contre, aucune circonstance atténuante pour les sauvages qui bousculent sans vergogne les personnes âgées ou faibles afin d’accélérer la réalisation de leurs rites. De la part de ces « assassins potentiels », il n’est plus question ici de respect et de crainte révérencielle envers DIEU pour satisfaire à des pratiques purificatrices mais tout simplement d’imbécilité et de bestialité contraires à tout fondement religieux, à l’instar des barbaries perpétrées par nombre d’incultes fanatisés qui se prétendent djihadistes. Rien ne saurait légitimer la violence et la méchanceté gratuites envers quiconque au détriment de la mansuétude, de la clémence et de la compréhension.
Combien faut-il de versets de la Bible, du Coran ou de n’importe quel livre saint pour convaincre ceux qui se disent religieux de ne pas commettre ces exactions et ces forfaits dont ils devront répondre dans ce monde et dans l’autre ? [1] Quel sorte de serviteur de DIEU peut s’autoriser des horreurs envers d’autres créatures divines, sous prétexte qu’elles ne pensent ou n’agissent pas conformément à sa façon de voir ou parce que des partisans de ses adversaires auraient également commis de telles atrocités. La guerre est la pire des choses et doit être évitée à tout prix.[2] Un Musulman digne de ce nom est censé s’efforcer de se comporter convenablement pour être un exemple pour l’humanité,[3] à l’instar de celui qu’il doit prendre pour modèle privilégié, le Prophète Mohammad (ص).[4] A plus fortes raisons, en soumission véritable à DIEU, celui qui effectue le Hajj devrait spécialement cultiver l’altruisme et les bons comportements envers ses semblables et les faire perdurer au-delà de son expédition spirituelle. Il ne faudrait quand même pas pousser !
[1] « Ho, les croyants ! Allons ! Debout, témoins pour DIEU avec justice ! Et que la haine d’un peuple ne vous incite pas à ne pas faire l’équité. Faites l’équité : c’est plus proche de la piété. Et craignez DIEU. Oui, DIEU est bien informé de ce que vous faites. » (Coran 5 :8). « C’est pourquoi Nous avons prescrit sur les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne, -à moins qu’en échange d’une autre ou à cause d’un désordre commis sur la terre -… rien d’autre, alors : c’est comme s’il avait tué tous les gens ensemble. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les gens ensemble. » (Coran 5 :32). « Et si vous poursuivez, poursuivez alors selon qu’on vous a poursuivis. Si vous endurez, c’est mieux, certes, pour les endurants. » (Coran 16 :126).
[2]  « Que celui qui le peut n’ait pas entre lui et le paradis plein le creux de sa main de sang qu’il aurait versé. » (Boukhary 93/9/1). « Ô Musulmans, ne souhaitez pas la rencontre de l’ennemi, et demandez plutôt à DIEU la paix. Puis, lorsque vous rencontrerez l’ennemi, montrez de l’endurance et sachez que le paradis est à l’ombre des sabres. » (Boukhary 56/112/1 – 56/156/1-3 – 94/8/1). « Je n’ai pas reçu l’ordre de percer le cœur des hommes ni de leur ouvrir le ventre. » (Boukhary 64/61/3). « Et si deux groupes de croyants se combattent, alors faites la paix entre eux. Puis, si l’un d’eux se rebelle contre l’autre, alors, combattez celui qui se rebelle, jusqu’à ce qu’il s’incline devant l’ordre de DIEU. Puis, s’il s’incline, alors faites la paix entre eux avec justice, et jugez à la balance. Oui, DIEU aime ceux qui jugent à la balance. Rien d’autre : les croyants sont des frères. Faites donc la paix entre vos deux frères, et craignez DIEU. Peut-être vous ferait-on miséricorde ? » (Coran 49 :9,10).
[3] « Et c’est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté de juste milieu, pour que vous soyez témoins contre les gens, et le Messager témoin contre vous. » (Coran 2 :143).
[4] « Il demeure très certainement dans le Messager de DIEU un beau modèle pour vous, pour quiconque espère en DIEU et au Jour dernier et qui se rappelle DIEU beaucoup. » (Coran 33 :21).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.