Télécharger l’article en pdf ici
.
3-ling« Tous les Musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes sont musulmans » ressassent inlassablement les détracteurs de l’Islam et on serait tenté de le leur concéder si, comme eux, on occultait délibérément qu’il y a Musulman de religion et musulman par attribution, comme il y a Chrétien de confession et chrétien par tradition, ou comme il y a Juif par conviction et juif par reproduction. De même que le baptême engendre des Chrétiens occasionnels et que les mères juives génèrent des Juifs accidentels, un vernis culturel ne peut produire que des Musulmans superficiels.
 Les enquêtes criminelles diligentées suite aux attentats qualifiés de terroristes ont clairement établi que ceux qui les avaient perpétrés ne fréquentaient guère les mosquées et avaient des conduites totalement contraires aux injonctions de l’Islam (drague, drogue, drink, braque, banditisme, trafics, etc.). Il est donc totalement diffamatoire de vouloir faire passer ces détraqués pour de pieux Musulmans exagérant les prescriptions de leur religion et ambitionnant de les imposer à autrui sous peine de mort. En conséquence, les fermetures de lieux de culte (islamistes, fondamentalistes, salafistes ?) et les interpellations subséquentes, sous prétexte de mauvaises fréquentations, de désobéissance civile et d’incitation au terrorisme, sont des mesures non seulement totalitaires et démagogiques mais idiotes. En sus d’être injuste, briser des thermomètres parce qu’ils indiquent des températures en dehors de la normale saisonnière démontre qu’on a oublié d’être malin…
Et ceux qui prétendent qu’ « il n’y a pas de profil type du terroriste » ont-ils de la merde dans les yeux ? Ceux qu’on désigne comme tels n’ont-ils pas moins de 35 ans, ne sont-ils pas issus des quartiers défavorisés, ne sont-ils pas d’origine musulmane ou fraichement convertis à l’Islam, ne sont-ils pas dénués d’éducation familiale, de niveau scolaire et de pratique religieuse régulière, n’ont-ils pas des antécédents judiciaires pour des délits de droit commun, et ne font-ils pas coexister une idéologie djihadiste autodidacte avec des comportements transgressifs de l’Islam ? Et qui sont les premiers responsables des dérives de ces soi-disant radicalisés ? Certainement pas la société ou leurs conditions sociales mais le défaut d’éducation et d’attentions de leurs géniteurs qui se sont uniquement préoccupés de leur confort matériel en négligeant totalement les aspects spirituels.
Les esprits chagrins objecteront que tous ceux qui professent la Shahada[1] sont des adeptes de l’Islam, théoriquement.[2] Néanmoins, on peut parfois douter de la qualité de Musulman de ceux qui interprètent les textes à leur guise ou se réfèrent aux fatwas contestables de gourous voilés ou enturbannés et dérivent par rapport aux injonctions de DIEU et de Son Prophète (ص). Soyons honnêtes ! Si on ne peut imputer à l’Islam d’inciter au terrorisme,[3] on ne dédouanera pas pour autant l’ensemble de ses fidèles de leurs méfaits. Il est indéniable que nombre d’entre eux prennent parfois de grandes libertés quant à l’interprétation et à l’observation convenable des préceptes de leur foi en pensant qu’eux seuls sont parmi les « bien guidés » et que tous les autres sont des « égarés ».
Personnellement, j’en connais plein (dont je tairai les noms mais qui se reconnaîtront) qui se prévalent de leurs convictions pour flemmarder ou se la couler douce. Il y a par exemple ceux qui « profitent du système » en fraudant le fisc ou en abusant indûment des prestations sociales en tous genres. Et aussi ceux qui utilisent la religion comme gagne-pain (commerce, fonctions administratives) pour compenser leurs carences scolaires, intellectuelles ou professionnelles. Et sans oublier ceux qui abusent de leur statut (Imam, enseignant), en se prenant quasiment pour des « compagnons du Prophète (ص) », pour s’autoriser des comportements légers — voire lourds — avec la gent féminine pré ou post-pubère. Tout cela pour dire qu’un bandit peut parfois se faire passer pour un Musulman mais que jamais un véritable Musulman n’agira en bandit.
[1] L’attestation de foi  islamique : la ilaha illALLAH Mohammad rassoulouLLAH = il n’y a de divinité qu’ALLAH et Mohammad est l’Envoyé d’ALLAH.
[2] « L’Islam est que tu témoignes qu’il n’est pas de divinité si ce n’est ALLAH et que Mohammad est l’Envoyé d’ALLAH. » (Boukhary 2/1/1 – Mouslim 1/21, 23, 24 – Nawawy/40 Hadiths/2, 3, 8).
[3] « C’est pourquoi Nous avons prescrit sur les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne, -à moins qu’en échange d’une autre ou à cause d’un désordre commis sur la terre -… rien d’autre, alors : c’est comme s’il avait tué tous les gens ensemble. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les gens ensemble. » (Coran 5 :32). « Et, sauf en droit, ne tuez personne que DIEU ait défendu ; » (Coran 6 :151). « Que celui qui le peut n’ait pas entre lui et le paradis plein le creux de sa main de sang qu’il aurait versé. » (Boukhary 93/9/1). « Je n’ai pas reçu l’ordre de percer le cœur des hommes ni de leur ouvrir le ventre. » (Boukhary 64/61/3). «Dans l’une des expéditions du Prophète (ص), une femme fut trouvée tuée. Alors 1’Envoyé de DIEU (ص) interdit le meurtre des femmes et des enfants ». (Boukhary 56/147/1 – 56/148/1).
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Les commentaires sont fermés.