Télécharger l’article en pdf ici
.
« Voilà, voilà, que ça recommence »[1] scandait inlassablement Rachid il y a bien des années. Précisons qu’il ne s’agit pas ici du célèbre Calife Haroun Ar-Rachid (763-809), contemporain de Charlemagne, mais de Rachid Taha, le rockeur de raï algérien sans Carte de Séjour depuis plus de vingt-cinq ans.[2] « On a les références qu’on peut », darderont mes « admirateurs ». « Et alors ? », comme disait François Fillon au sujet des petits cadeaux reçus au cours de ses différents mandats, si la formule peut donner à réfléchir sur certaines situations qui se renouvellent cycliquement, comme la recrudescence du racisme au sein de la Nation et de ses avatars larvés, l’antisémitisme et l’islamophobie.
Faisons d’abord une petite digression pour évoquer le projet du « Front National » de changer de nom, comme l’a fait il y a deux ans le parti « Les Républicains, ex UMP, ex RPR » et comme le fera probablement le « PS, ex SFIO » dans quelque temps, plus à dessein de faire oublier leurs casseroles que pour faire joli. Personnellement, puisque les affidés du « F. Haine » n’ont pas l’intention de cesser d’emmerder le monde, je leur proposerai comme nouvelle appellation le « Ku National » – en référence à un certain Ku (Klux Klan) américain de triste mémoire et en allusion décente à leurs fondements. Cette modification de dénomination du « F.N. » sera sans doute aussi vaine que de tondre la barbe d’un Salafi car, contrairement au changement de sexe, la mentalité et les comportements agressifs de ceux qui s’y identifient ne sont quant à eux pas prêts de changer.
Aujourd’hui, on intime aux Musulmans établis dans l’Hexagone de se confondre ostensiblement en excuses pour ce qu’ils n’ont pas fait. Quoiqu’ils fassent et quand bien même ils s’aplatiront plus bas que terre pour donner d’irraisonnables garanties d’innocuité, ils doivent savoir qu’en fin de compte ils seront toujours considérés comme la cinquième colonne.[3] Bon nombre ne se sont d’ailleurs pas fait prier et excellent depuis bien longtemps dans le fayotage et la lèche en livrant meilleur qu’eux à la vindicte. « C’est violent » comme dirait le frère Farid qui est pourtant lui-même loin d’être indulgent envers les plus corrompus de ses coreligionnaires. Et ces déculottages éhontés n’empêcheront d’ailleurs pas les esprits bornés de perpétrer leurs agressions antimusulmanes ou leurs puériles profanations de mosquées avec des graffitis racistes, des têtes de sanglier ou des tranches de jambon.
On en vient naturellement à la représentation de l’Islam en France et à cet increvable Conseil Français du Culte Musulman (C.F.C.M.) dont la présidence tournante[4] vient récemment, le 5 juillet dernier, de changer de gouvernance. Il ne faut sans doute pas se faire d’illusions, ce remplacement à la tête de « l’engin » du Ministère de l’Intérieur et des Cultes n’amènera vraisemblablement pas de changements significatifs dans l’administration « protectorale » de la Communauté Musulmane en France puisqu’il ne s’est effectué aucun renouvellement en son sein « depuis de très nombreuses années » comme le répète continûment le frère Chrif. Jusqu’alors, la fierté des membres directeurs du dit C.F.C.M. s’est bornée à servir des « maîtres » qui les honnissent en échange de leurs libéralités et de leurs médailles en chocolat, et à tout faire pour se maintenir en place sans jamais produire le moindre bilan positif.
A l’heure où la relève dynastique se prépare à la Grande Mosquée de Paris, avec en perspective une troisième génération de Boubakeurs (impies et ignares), le nouveau Président franco-turc du dit C.F.C.M. nous surprendra-t-il à l’instar du majestueux Président Recep Tayyip Erdoğan, en faisant, dans le bon sens du terme, sa tête de Turc au sein du C.F.C.M. ? Comme Ahmet Ogras l’a suggéré, il souhaite que les Musulmans en France mettent (volontairement ?) la main à la poche pour financer leurs besoins religieux plutôt que de quémander la charité outre-frontières ou de racketter indirectement les consommateurs de Halal ou de Hajj. Les membres de la Communauté Turque en Europe le font déjà spontanément depuis toujours et c’est tout à leur honneur. On espère qu’il remettra aussi en question la présence des bouches inutiles au sein de cet indigne Conseil où les Musulmans de France ne se reconnaissent aucunement et mettra tout en œuvre pour convertir sa léthargie en initiatives et en crédibilité. Mais, compte tenu du contexte local, on a bien peur que ça recommence !
[1] https://www.youtube.com/watch?v=aHpzYnKd1HA
[2] Carte de Séjour était le nom de son groupe de 1986 à 1989.
[3] Expression venant de la guerre civile espagnole (1936-1939), employée ensuite par Jean-Paul Sartre dans ses écrits et plus récemment par Jacques Myard, Aymeric Chauprade et Christian Estrosi pour qualifier un supposé complot islamiste destiné à frapper le pays de l’intérieur.
[4] Aucun rapport avec celles du même nom, précisons-le quand même pour les esprits mal tournés.
Publicités

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Qu'est-ce que j'en pense ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s