Télécharger l’article en pdf ici.
.
Allez hop tout le monde dans le même panier ! Pour les extrémistes communautaristes de tous bords, tous les membres des autres communautés sont pareils, hormis ceux qui adhèrent même opportunément à leurs opinions égocentriques : les Juifs par-ci, les Musulmans par-là, les Arabes par-ci, les Chinois par-là, les Chrétiens par-ci, les Occidentaux par-là, les noirs par-ci, les blancs par-là, etc. Eu égards pour les chastes oreilles, je vous ferai grâce des vilaines expressions dont ces agités du bocal gratifient les bénéficiaires de leurs « attentions ». Pour se donner bonne conscience et justifier leur haine, les ségrégationnistes dignes de ce nom recensent et ingèrent méticuleusement les moindres débordements, affrontements, attentats commis par leurs boucs émissaires pour les régurgiter en toute incohérence et dénigrer à tour de bras. Il n’y a que les faits divers anonymes qui pourraient les calmer.
Il a été décrété qu’il n’y a pas de races mais on a tous tendance à généraliser, avec des aprioris et des idées préconçues sur ceux qui ne nous ressemblent pas et vivent autrement. C’est humain. Néanmoins, chez la plupart des individus réputés normaux, ça reste au stade de la réflexion machinale et de la moquerie sympathique, du niveau des blagues belges, sans arrières pensées ou antipathie. Fâcheusement, chez les racistes ça prend des proportions plus « disproportionnées », avec du mépris, de l’aversion, de l’hostilité, de l’animosité, tous ces généreux sentiments dont ils s’enorgueillissent. Les lois antiracistes ont été multipliées et peaufinées pour combattre les formes les plus subtiles de discrimination mais les plus atteints persistent à manifester ouvertement ou insidieusement leur ostracisme, persuadés de la suprématie de leur caste. Le plus préoccupant, cependant, n’est pas que la plupart des identitaires soient des gros bourrins de patriotes xénophobes mais que nombre d’entre eux sont plus retors que lourds…
Les suprématistes de tous poils ont une aversion pour ceux qui n’ont pas leur couleur de peau alors qu’à l’intérieur nous sommes biologiquement tous pareils ; ils se persuadent que la pigmentation dermique conditionne les comportements et les agissements. D’où leurs parallèles, leurs amalgames et leurs condamnations à tort et à travers de ceux qui n’ont pas le bon coloris, le leur. Malgré cela, on ne se risquera pas à dire que les racistes ont leurs « bêtes noires » puisqu’aujourd’hui, pour ménager les susceptibilités, le « noir » est désormais exclu du vocabulaire pour qualifier ce qui est négatif ou dégradant. Pour l’anecdote, on se demande quand même par quoi les Espagnols vont remplacer le terme « negro » qui désigne innocemment la couleur noire dans leur idiome cependant qu’il est insultant dans d’autres langues. Et ce n’est qu’un exemple, car les puristes ne veulent pas tirer que des balles à « blanc » et s’arrêter en si bon chemin dans leur révision de l’Histoire…
Parlons purge donc ! À chacun son croque-mitaine ! Les vainqueurs de la deuxième guerre mondiale ont banni de l’espace public toutes les représentations du Maréchal Pétain et d’Adolf Hitler. L’évocation de Napoléon 1er n’est pas la bienvenue en Angleterre, à l’instar en France de celle de son ennemi juré l’Amiral Nelson, lequel amiral a vaincu l’Empereur à la bataille de Trafalgar dont des squares anglais portent toujours fièrement le nom. Les « victoires » contre l’esclavage, le racisme, l’antisémitisme, le machisme, l’homophobie, amènent les absolutistes à condamner tout ce qui s’y rapporte de près ou de loin. À qui le tour ? En fonction de leur sensibilité ethnique, culturelle, politique ou religieuse, les partisans et les opposants de ceux considérés jusqu’alors comme des célébrités – des héros pour les uns et des zéros pour les autres – vont s’affronter à l’avenir pour débaptiser, déboulonner ou à l’inverse « blanchir » et sauvegarder. Pardon pour le « blanchir », le « blanc » par opposition au « noir » ne devant plus rimer à l’avenir avec le positif et le valorisant !
Faut-il éviter scrupuleusement les dénominations susceptibles de mécontenter voire d’offenser, que ce soit au sens propre ou au figuré ? Certaines appellations indisposent (d’aucuns se demanderont pourquoi ?) comme les « de la Nation », « de la République », « de la Libération », « de la Victoire », « de la Chapelle », « de la Croix », « du Croissant », « de la Balance », « de l’Artillerie », « de l’Abattoir », « du Four », « du Château », « du Palais », « de la Légion d’Honneur », « des Faisans », « des Pingouins », « des Mules », « des Pervenches », « des Dames », « Blanche », « de la Pompe », « du Zouave », etc., j’en passe et des meilleures. Il faudrait donc dorénavant opter pour des noms positifs ou informatifs censés ne pas poser de problèmes comme « de la Paix », « de la Chance », « du Souvenir », « de Bel Air », « de la côte d’Amour », « de la Boulangerie », « de la Laiterie », « du Commerce », « du Marché », « de la Gare », « du Bois », « de la Plage », « de la Source », « des Roches », « de la Rivière », « du Moulin », « du Relais », « des Plantes », etc.  Nonobstant, certains exégètes, des sacrés numéros, pourraient encore avoir à redire, alors comblons-les en numérotant les places, les rues, les boulevards, et les avenues comme ça se fait dans certains pays…

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Qu'est-ce que j'en pense ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s