Télécharger l’article en pdf ici.
.
Les gens, pour la plupart, souhaitent vivre paisiblement en étant appréciés et respectés et, pour que ça perdure, s’efforcent de prendre sur eux, de supporter et de ménager leurs congénères autant que possible. Les tordus, au contraire, comme les cons, n’ont aucune limite : ils prennent un malin plaisir à provoquer leurs semblables, à les exaspérer en les offensant, par perversité, par stupidité ou tout simplement pour faire les « intéressants ». Pour légitimer leurs bravades, leurs railleries, leurs caricatures et autres idioties, ces imbéciles heureux allèguent effrontément la liberté d’expression, le droit au blasphème voire leur tendance artistique. Je suis persuadé que dans leur for intérieur ces abrutis savent pertinemment qu’ils outrepassent les limites du savoir-vivre mais, forts de leur droit, ils profitent impunément d’humilier leurs souffre-douleurs en suscitant impudemment et imprudemment de déplorables vocations de « Ravaillac ». Je précise haut et fort qu’il n’y a ici aucune incitation à la haine ou autre argutie pour lesquelles les guignols que j’égratigne pourraient être incités à me « dissoudre ».
Il faut être con comme un balai pour faire grand bruit sur des non-événements, comme la dissolution de ce qui n’existe pas, en l’occurrence ces associations qualifiées pour la circonstance d’islamistes radicales n’ayant aucune représentation officielle dans l’Hexagone, comme les « loups gris » turcs, ou qui ont d’ores et déjà déménagé corps et biens hors frontières, comme le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) et l’association humanitaire Barakacity. Connerie également pour ces fermetures administratives de Mosquées dont seuls les murs sont condamnés pour des délits tirés par les cheveux  et dont les « délinquants » qui les peuplaient pourront poursuivre sans encombre leurs agissements « criminels » dans d’autres structures. Aucune arrestation, aucune condamnation pour valider ces mesures injustes, et par conséquent aucune victoire à revendiquer pour ces dirigeants gouvernementaux qui se gobergent avec des effets d’annonce et des « pets dans leur baignoire ». Par contre, c’est une grande défaite pour leurs services de renseignements qui perdent un par un leurs postes d’observation, les territoires de leurs indicateurs et leurs terrains de jeux.
Il faut être con comme un balai pour s’affirmer laïc et s’immiscer dans la religion d’autrui en usant de coercition, tout en s’imaginant que ça passera inaperçu. Indignité sur ces organisations et « personnalités » musulmanes qui sont entrées de plain-pied dans la collaboration pour éradiquer des normes islamiques millénaires avec des restrictions républicaines inadmissibles. La ratification d’une charte de sujétion aux valeurs républicaines, prescrivant un islam laïcisé et l’accréditation gouvernementale des Imams, sont des infamies impardonnables. Le label rouge qu’entend attribuer le Conseil Français du Cul-te Musulman (CFCM) – ou sa déclinaison le Conseil National des Imams (CNI = Carte Nationale d’Identité !!!) – sera comme la légion d’honneur décernée par Maître Coq (Micron) à ses volailles. A contrario, les Imams qui le dédaigneront seront revalorisés et ceux qui seront déclarés inéligibles seront idéalisés. Tout ce qu’on demande à un Imam c’est de savoir réciter correctement voire joliment suffisamment de Coran pour diriger les prières en commun, et pas de s’épancher sur ses amours politiques, sur ses émois républicains ou sa jouissance du vivre-ensemble. Si les fidèles sont trop paresseux pour étudier leur religion et suscitent l’émergence de « marabouts de la chaire » pour la pratiquer, c’est bien dommage. Pour être informé sur les subtilités de l’Islam, les boutiques spécialisées regorgent de bouquins, et sur Internet la culture islamique est gratuite en consultation et au téléchargement.
Ils sont cons comme des balais de vouloir interdire la scolarisation des enfants à domicile qui est une prérogative des parents, entérinée par les lois Ferry de 1882 ; Les réfractaires ne se compteront pas seulement chez les Musulmans. L’obligation d’école républicaine, qui engendre son lot de cancres et de délinquants, ne changera rien pour ceux qui ont délégué l’éducation de leurs gamin(e)s en contrepartie des prestations sociales. Pour ceux-là, la République continuera de voler l’âme de leurs gosses et d’en faire des bandits cent pour cent républicains. S’ils sont désormais lucides sur le but éducatif impie de leurs ennemis idéologiques, les autres enverront leurs petits musulmans au bled ou s’enquerront chaque soir des rogatons qui leur ont été enseignés durant la journée afin de les rectifier.
Ils sont cons comme des balais s’ils croient qu’ils vont pouvoir aisément réprimer la haine en ligne, sachant que n’importe qui peut garder l’anonymat en utilisant un Virtual Private Network (VPN), un brouillage d’identité numérique qui cache les actions en ligne. Les Macron, Darmanin et Schiappa, en tant que déviants sexuels chacun dans son registre spécifique, sont très mal placés pour donner des leçons de bonne moralité en ce qui concerne une polygamie que les trois quarts de leurs concitoyens pratiquent à la petite semaine : l’adultère. Ils sont cons comme des balais s’ils s’imaginent qu’il faut passer devant un officier d’état civil pour s’y adonner. Ils ont cons comme des balais s’ils pensent qu’il est nécessaire d’être médecin pour constater une virginité, si vous voyez ce que je veux dire. En résumé, tout ce qu’ils ont fourré dans leur « projet de loi confortant les principes républicains » est con comme un balai. Républicain pour sûr, le balai…

À propos de integritydyl

@DYLeclercq RÉPONDRE A L'ISLAMOCLASTIE PAR L'IRONIE IRRESPECTUEUSE

Qu'est-ce que j'en pense ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s