.
Depuis la fin des années 1970, sous l’impulsion du regretté Professeur Muhammad Hamidullah (Que DIEU lui fasse miséricorde), DYL s’est intéressé à la conformité de l’alimentation par rapport aux normes Halal. Il a initialisé un processus de recherche du vrai Halal en rappelant les bases de l’abattage rituel musulman et de la consommation du licite.
A partir des années 1980, DYL a rédigé et fait ratifier une définition officielle de l’abattage rituel musulman ainsi que plusieurs documents rappelant les dites normes Halal. Il a fustigé la fraude généralisée dans la distribution des viandes destinées aux Musulmans tant dans l’Hexagone qu’à destination des pays islamiques. Lecture pourra en être faite ici :
En dépit des arguties, des railleries et des diatribes de ceux qui ingurgitent n’importe quoi sans discernement, depuis plus de 30 ans, DYL en a avisé les consommateurs musulmans dans son « Avis sur les produits alimentaires » (pdf téléchargeable ici). Sa démarche n’est évidemment pas du goût de tout le monde et certains n’ont pas lésiné sur les moyens pour essayer de le faire taire, en vain. Telle cette critique ignare et malhonnête de ses travaux sur l’alimentation Halal, dans les années 80, lors d’une émission dite islamique, sur le service public français, où les Curés donnent leur point de vue sur l’Islam :
Hammadi Essid et le Père Michel Lelong lors une émission dite islamique.
.
L’Islam considère comme illicite de consommation (Haram) le porc, le sang, les bêtes non égorgées rituellement, l’alcool et les matières impures telles que l’urine, les excréments et autres déchets répugnants. Une étude approfondie des aliments montre qu’ils recèlent, de façon insoupçonnée et bien plus souvent que de raison, des composants d’origine Haram (interdit de consommation par l’Islam). « Pour certains, respecter d’emblée la totalité des recommandations relèvera de l’exploit. Mais n’a-t-on pas toute latitude de les appliquer progressivement ou partiellement, sans se culpabiliser outre mesure, sachant que DIEU (Elevé soit-Il) récompense les efforts quels qu’ils soient. » (DYL – Avis sur les produits alimentaires – 2010)

.

Dans les années 80 et jusqu’à ce jour, DYL s’est ingénié à avertir les consommateurs musulmans de la fraude généralisée dans le marché des viandes Halal. Ce sera en vain puisque la situation perdure jusqu’à ce jour, malgré l’émergence de nombreuses associations de contrôle pour la plupart fantaisistes et même d’une association de contrôle des contrôleurs…

.

Dans les années 1990, DYL a continué de rappeler dans un article intitulé « Une alimentation digne de foi » que la situation n’avait pas évolué et que la fraude au Halal était toujours généralisée.

.

DYL n’a pas cessé depuis de rappeler les normes islamiques en la matière en publiant des articles se rapportant au Halal ou en acceptant les interviews sur le sujet comme celle accordée à  ASIDCOM :

Qu'est-ce que j'en pense ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s