bismillah

En vitrine en ce moment…

117%

Islam pour de vrai, un petit dépliant récapitulatif des principes et des bienfaits de l’Islam à télécharger (pdf), ici en noir & blanc ou ici en couleur, et à diffuser sans modération…

royco minute soupRadical Minute Soup ! L’islamisation et la radicalisation de notre Brice de Nice (le nom a été modifié pour éviter toute stigmatisation des François, Manuel, Bernard, Nicolas et autres Christian) sont probablement aussi fictives que celles des précédents auteurs d’attentats qualifiés d’islamistes. Les approximations des experts amis-amis du Régime laissent notamment planer de nombreuses interrogations sur les mobiles de la tuerie de masse du détraqué tunisien, décrit comme nullement religieux et inconnu des services de renseignements lesquels ratissent pourtant large et au faciès par les temps qui courent. À les entendre, le tueur-fou aurait basculé instantanément dans l’islam radical, un peu comme quand on rajoute de l’eau aux soupes lyophilisées et autres boissons solubles pour élaborer de délicieux breuvages.  Et évidemment, seuls sont recevables et irréfutables les témoignages en ce sens, obtenus au cours de gardes à vue où les suspects sont priés de déposer leurs crottes dans le sens du vent. La suite ici : Radical Minute Soup !
Allons enfants de la fratrie.liberté égalité fraternité du Hijab C’est dingue ce que certains peuvent donner comme importance à leur pigmentation de peau ou à leur lieu de naissance. Pourquoi des caractéristiques aussi accidentelles que la race et la nationalité amènent-ils des individus à exécrer ceux qui ne leur sont pas physiquement semblables et/ou ceux qui ont des mœurs différentes ? Pourquoi les nationalistes s’estiment-ils propriétaires de territoires dont les frontières ont été tracées arbitrairement et où ils sont nés par hasard, alors qu’ils auraient pu tout aussi bien, par « malchance », être pondu de l’autre côté du mur et être abominé par les « cons-patriotes » de leur bled chéri ? Pourquoi ces derniers sont-ils autant obsédés par leurs drapeaux et leurs hymnes nationaux, les équipes sportives qui portent leurs couleurs, et par des traditions nationales que les identitaires des pays juste à côté, obnubilés par les leurs, considèrent comme du pipi de chat ? Autant de questions auxquelles les intéressés sont bien incapables eux-mêmes de fournir des réponses… La suite ici : Allons enfants de la fratrie.
18404567Les amitiés particulières. Nombre de Musulmans donnent l’impression d’être sacrément en déficit affectif ou tout au moins singulièrement désœuvrés pour se complaire comme ils le font dans les réseaux sociaux. En propageant à profusion des niaiseries et autres cancans, ils participent allégrement à faire passer ce fabuleux outil qu’est l’Internet de l’utilité à la futilité publique. En exhibant les détails frivoles de leur vie privée sur les Facebook, Myspace, Viadeo, Twitter, Instagram, Snapchat, LinkedIn, YouTube, Flickr, etc., ils s’exposent aussi, inconsidérément, à des dangers et à des désagréments dont les conséquences peuvent aller bien au-delà de ce qu’ils peuvent imaginer. La suite ici : Les amitiés particulières.
Terroriser les faits divers ! hommage muzzEntre têtes brûlées et couards, il y a de la marge, une marge que bon nombre de Musulmans ne paraissent pas appréhender, et en particulier ceux qui affirment les représenter sans jamais leur avoir demandé leur avis. Certes, l’injustice et la barbarie doivent être condamnées, ne serait-ce que pour dédouaner l’Islam des comportements outranciers et réfuter tous ceux pour qui taire la malfaisance signifie forcément la cautionner. En dépit de cela, est-il préférable de défiler ou de se défiler ? Faut-il se déparer de toute dignité en se sentant obligé de participer aux mystifications générales organisées, aux commémorations spectaculaires, aux marches silencieuses, aux minutes de silence et aux séances de baise-culs officiels ? De toutes façons, le fait pour n’importe quel Musulman – même parfaitement apprivoisé et dressé – de professer la même religion que les ennemis de la nation est rédhibitoire et lui vaudra immanquablement d’être taxé de duplicité et de connivence par les « cons patriotes ». La suite iciTerroriser les faits divers !
Entre radical et ridicule..6582-ajabiq. Les modules de déradicalisation ont désormais le vent en poupe et auraient pour vertu première de métamorphoser miraculeusement les loups en agneaux. Ils font penser à ces stages qui permettent de récupérer des points de permis de conduire et sont censés transformer les chauffards et autres alcoolos en automobilistes modèles. Si tu ne crois pas celle-là, je t’en raconte une autre… « Un cataplasme sur une jambe de bois », comme disait ma mère. Faute d’être efficaces, en cette période de crise, les camps de rééducation nouvelle formule auront au moins le mérite de fournir un business juteux à leurs promoteurs et d’apaiser le petit peuple. Et quant aux quelques dizaines de paumés auxquels le gîte et le couvert seront momentanément offerts, ça leur fera des vacances et leur permettra de constater que, contrairement au radical, le ridicule ne tue pas. La suite ici : Entre radical et ridicule…
anti shiahFaut-il excommunier les Chiites ? La plupart de ceux qui abordent les différences entre le Sunnisme et le Chiisme, y compris moi, ne savent pas vraiment de quoi il retourne : Les critiques des Sunnites et des Chiites sont plus souvent basées sur les ragots réciproques colportés par des détracteurs que sur les déclarations des intéressés. Les deux familles ne peuvent être condamnées en bloc pour les conduites hétérodoxes de certains de leurs membres alors qu’elles sont désavouées par les autres. Ensuite, tout comme le Sunnisme est composite, avec ses écoles Malikite, le Hanéfite, le Hanbalite ou Chaféite, avec du Soufisme, du Mouridisme, de l’Ikhwanisme, du Wahhabisme ou du Salafisme, et des déviances notables par rapport à l’orthodoxie, il faut concéder au Chiisme cette même diversité avec ses propres déclinaisons et dérives. Les croyances, les pratiques et les comportements incongrus sont à blâmer des deux côtés. La suite ici : Faut-il excommunier les Chiites ?
 flouzeComment on perd plus qu’on ne gagne. Voilà comment, en voulant gagner deux Bahts, il en a finalement perdu neuf-cent-quatre-vingt-dix-huit. Alors que j’avais la ferme intention de lui offrir les fameux mille Bahts dont je parlais dans mon introduction, pour entre-autres régler les frais de réparation de son véhicule, il s’est entêté à vouloir argumenter pour me persuader… qu’il ne les méritait pas. La morale de l’histoire c’est que ce qui nous apparaît comme insignifiant peut avoir des conséquences désastreuses, totalement imprévisibles, et que discuter les enseignements de DIEU et de Son Prophète (ص) ne ramènent en définitive rien de bon. En espérant ne pas être passé avec cette historiette pour un affabulateur (conteur de fables) et un moraliste à deux Bahts, je souhaite néanmoins avoir fait œuvre utile en rappelant quelques banalités. « Et rappelle ; car, oui, le Rappel profite aux Croyants. ». La suite ici : Comment on perd plus qu’on ne gagne.
Capture BRIOn ne fait rien de bon dans l’urgence. Les faibles, les naïfs et autres insouciants parmi la Communauté Musulmane pensent quant à eux que leur innocence doublée de leur foi – encore que cette dernière a pour les véritables Croyants des vertus miraculeuses insoupçonnées – va les protéger de la méchanceté humaine. Ça leur fait tout drôle le jour où ils sont réveillés manu-militari au beau milieu de la nuit et sont exhibés, menottés et en slip (voire sans), devant leur famille et leur voisinage. Ce dernier, notamment, est bien souvent à l’origine des dénonciations, ayant constaté chez le bounioul un changement d’apparence physique ou d’habitude. Et que dire des conséquences sociales des interpellations voire des incarcérations sur les plans relationnel et professionnel, quand bien même elles se révèlent par la suite infondées. Les témoignages ahurissants de ceux qui sortent anéantis de cette pénible expérience abondent, mais qui s’en soucie ? La suite iciOn ne fait rien de bon dans l’urgence.

Il n’y a pas que les nouveautés qui comptent…

إن شاء الله Allez donc farfouiller dans les divers onglets pour découvrir ou retrouver des “vieilleries” et des curiosités toujours d’actualité. Faites des suggestions ou des critiques. Ne soyez pas égoïstes ! Investissez-vous ! Témoignez autour de vous de la beauté et de la richesse du message islamique ! Et pour n’être jamais déçu, n’attendez de reconnaissance et de récompense que de DIEU ! C’est essentiellement LUI qui doit susciter votre intérêt, car ce qu’IL vous donnera personne ne pourra vous le soustraire et ce qu’IL vous reprendra personne ne pourra vous le restituer.
———————- 

Mon djihad par l’ironie irrespectueuse, l’ultime compilation.COUV Djihad ironie Pour terminer le boulot en beauté, j’ai l’intention de publier dès que possible (en 2016 (إن شاء الله) inchaALLAH), un livre de 400 pages collationnant les quelques 120 billets d’humeur que j’ai rédigés de 2010 à 2015 et postés sur ce blog, lesquels ont été relayés par divers sites Internet. Comme je réside maintenant à 13000 kms de l’Hexagone où cet ouvrage doit être distribué principalement , je ne peux me charger moi-même de le faire imprimer dans le cadre légal. J’attends donc les propositions d’éditeurs potentiellement intéressés sachant que, comme pour « Soumission de plein gré » publié par les Editions Sana,  je subventionnerai également la publication au deux tiers pour un prix de vente à 5 Euros maximum l’exemplaire. Pour les amateurs, « Mon djihad par l’ironie irrespectueuse » est consultable en ligne sur ce blog.

Couverture-Soumission de plein gré validée A5 OK ok ok FINALEMon livre Soumission de plein gré est sorti en librairie en format papier. Al hamdou liLLAH ! (الحمد لله) Il reste néanmoins consultable en ligne sur ce blog. Je rappelle que, faute de qualification, je ne me suis pas aventuré dans les méandres du mode d’emploi de l’Islam. Mon ouvrage n’a d’autre prétention que d’expliquer cette belle religion de façon rationnelle et intéressante à ceux qui ne la connaissent pas du tout en soulignant l’intérêt des diverses spécificités islamiques. Pour en faciliter la lecture, je l’ai découpé en 60 chapitres indépendants de sorte qu’à raison d’un chapitre par jour il soit possible de l’achever en deux mois. Pour en permettre l’accès aux plus nombreux, j’ai imposé un prix de vente public de 5 Euros, sachant que la gratuité favorise plus le stockage que la lecture et la diffusion et qu’à ce prix le piratage ne présente guère d’intérêt. Il y a même des milliers d’exemplaires avec une mise en page légèrement défectueuse bradés à 3 Euros chez Sana. J’ai personnellement subventionné l’édition à fond perdu, au profit du distributeur seul, au risque que les mauvaises langues glosent sur les qualités littéraires d’un auteur qui est obligé de financer son édition pour être lu. Le fait de résider à 13000 kms de l’Hexagone ne facilitant pas la diffusion, ceci explique peut-être cela. La Librairie Sana le diffuse ici, la librairie d’En-Nour ici et la librairie Iqra Shop ici.
La Communauté Musulmane a indéniablement le don de rendre invisibles ses meilleurs acteurs et de mettre en lumière les médiocres. Pour y pallier, comme promis, j’ai consacré un blog en hommage à mon Maître le regretté et inégalable Professeur Muhammad Hamidullah (رحمة الله عليه), célèbre traducteur du Saint Coran en langue française et auteur d’une importante littérature islamique. Consultez  ici ses articles précurseurs et des extraits de ses ouvrages trop souvent méconnus.
On ne fait que radoter… FrogsNous les Musulmans, nous ne sommes bons qu’à ergoter et à radoter mais totalement incapables de mobiliser notre Communauté léthargique, et personnellement je ne suis pas le dernier du genre. En révisant et en compilant dans un recueil les quelques cent vingt articles que j’ai rédigés au cours des cinq dernières années, j’ai réalisé que j’ai souvent traité des mêmes sujets – aux exercices de style et aux bons mots près – avec toujours les mêmes constats navrants : Nous autres Musulmans, sommes incapables de nous supporter, de nous unir (pour du lobbying à l’anglaise) et par conséquent de résoudre (seuls ou ensemble) les problèmes que nous avons peu ou prou en commun. Par conséquent, il est logique que nous soyons devenus la cible privilégiée et incessante des identitaires (racistes et islamophobes), de leurs représentants politiques (déclarés ou tacites) et des médias vautours. La suite ici : On ne fait que radoter…
poulets jacuzziQuatre mois ! Quatre mois se sont écoulés depuis mi-juin, depuis que le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a convoqué les « dhimmis de la République » à son Instance de Dialogue avec l’Islam de France (I.D.I.F.). Après quatre mois de délai, son altesse sérénissime vient de pondre un malheureux compte-rendu qui ne casse pas trois pattes à un canard, défonce les portes ouvertes et ne prévoit quasiment rien de concret. Quatre mois pour une copie bâclée, on peut valablement se demander si sa majesté est un élève médiocre ou s’il a un réel manque de considération pour le petit personnel qui ambitionne de représenter l’islam de France sous tutelle gouvernementale. La suite ici : Quatre mois…
klebsMusulmans de façade. La religion que certains manifestent parfois ostensiblement n’est généralement qu’un vernis de surface qui s’écaille à la moindre éraflure. C’est le cas pour les acteurs, les musiciens, les écrivains, les sportifs et autres clowns prétendument musulmans, aussi peu pratiquants que glorieux, que les médias sollicitent de temps à autres comme tels pour commenter l’actualité, dispenser des leçons de « Dine » et ânonner à qui veut les entendre des « c’est ça l’Islam ! » ou « l’Islam, ce n’est pas ça ! ». On est en droit de penser que s’en remettre à l’appréciation de ces illustres inconnus pour décider du bien-fondé ou pas des règles islamiques équivaut à confier des transplantations cardiaques à des chirurgiens débutants. La suite iciMusulmans de façade.
Cinq ans de cache-cache.niqab d'honneur Ce 11 octobre 2015, il y aura déjà cinq ans que la loi « anti-niqab » – pudiquement et hypocritement intitulée « interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public » – a été promulguée en France, avec l’assentiment quasi unanime de tous les grands partis politiques, prétendument au nom « du danger pour la sécurité publique » et « du vivre-ensemble ». Personne n’est dupe de la perfidie et des véritables desseins du texte législatif en question, soutenu par les gros culs de l’identité nationale, qui n’ont cherché ainsi qu’à satisfaire l’antipathie islamique des trois quarts des électeurs de l’Hexagone. La suite ici :  Cinq ans de cache-cache.
SoldatesElles sont assez grandes ! Compte tenu de leur « fragilité », les Musulmanes sont les victimes privilégiées des agressions islamophobes mais aussi, malheureusement, des pressions communautaires. Pour pouvoir riposter efficacement aux critiques de ceux qui ne voient dans leurs apparences et leurs attitudes qu’obscurantisme et servage, il leur faut d’abord récuser les « souteneurs » (tuteurs et dominateurs) qui parlent et agissent en leur nom. L’Islam leur a accordé d’indéniables avancées sociales, mais c’est à elles seules qu’il incombe de les faire appliquer. Leur situation ne s’améliorera pas tant qu’elles ne se révolteront pas contre les injustices dont elles sont l’objet à l’intérieur et à l’extérieur de leur communauté, que ce soit contre les hiérophantes les plus fondamentalistes ou les islamophobes chevronnés. La suite ici : Elles sont assez grandes !
Et en avant la musique !Tonnerre de Brest Et on en vient donc naturellement à la condamnation outrancière de la musique par certains « savants », et au tollé quasi unanime (hormis la solidarité salafiste de bon aloi mais néanmoins inappropriée) déclenché par les propos inconsidérés de Rachida Bou Hodeyfa qui l’a qualifiée de paroles de Chaytane (Diable) et a traité ses amateurs de futurs singes et porcs. « Tonnerre de Brest », comme dirait le Capitaine Haddock. On ne tire pas sur les ambulances à condition qu’elles ne transportent que des blessés et des hommes désarmés. Ce n’est pas le cas ici avec le prétentieux imam brestois qui non seulement ne regrette ni ses élucubrations éhontées ni ses citations coraniques et prophétiques mensongères mais réitère ses divagations en fustigeant hargneusement et non moins orgueilleusement ses détracteurs, y compris votre serviteur dont il ne pouvait que déclencher l’ire. La suite ici : Et en avant la musique !
bousculades MekkahIl ne faudrait quand même pas pousser ! On n’en avait pas encore assez avec les guerres fratricides entre Musulmans dans tous les coins du globe, où tout un chacun cherche à éliminer physiquement ou mentalement ceux qui ne raisonnent pas comme lui. Lors du pèlerinage à La Mecque (Hajj), la connerie humaine a blessé et tué des centaines de pèlerins au cours des rites les plus glorieux qui soient, dans les lieux les plus éminents qui soient. Et cette fois ce n’est plus le fait d’une grue tombée accidentellement en raison d’événements climatiques exceptionnels, mais l’ignorance, l’individualisme et les comportements brutaux qui ont frappé de pauvres gens. Que DIEU leur fasse miséricorde ! La suite ici : Il ne faudrait quand même pas pousser !
boparleurs2Les beaux parleurs. Comme les chanteurs à minettes en d’autres lieux, la plupart des prêcheurs et autres conférenciers musulmans se contentent de se pavaner devant des auditoires acquis à leur cause, et peu critiques puisque peu exigeants. Si en théorie, les cheikhs machin, les docteurs truc et autres recteurs bazar (titres pompeux qui n’avaient pas cours au temps du Saint Prophète (ص), ceci dit en passant) continuent à faire illusion intra-muros en débitant des généralités tellement malavisées qu’elles poussent des Femen à se dépoitrailler en représailles, en pratique ils sont bien incapables de résoudre le moindre problème sur le terrain. Leur étalage de « science » dans les salons ou sur les réseaux sociaux, contrairement aux études de marché, à la planification et à la gestion de projets – en bref aux actions concrètes – ne fait que camoufler leur impuissance à solutionner les difficultés rencontrées par leurs ouailles dans la vraie vie. La suite ici : Les beaux parleurs.
maison de valérieEt la Maison de Valérie ? La députée Valérie Pécresse a rendu visite à ses « amis » musulmans de l’UAM93 un soir de Ramadan, pour casser la croûte en leur joyeuse compagnie, et en a profité pour leur faire quelques gâteries au moment du dessert, en tout bien tout honneur, des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent, comme disait feu Charles Pasqua son ex-collègueUDR, RPR, UMP, Les Républicains, etc. Histoire de parler pour ne rien dire, sans envisager quoi que ce soit de concret, l’ex-Ministre du gouvernement Sarkozy-Fillon a innocemment évoqué le fait que les Musulmans devraient bénéficier de ce qui a été donné à d’autres Français, les Catholiques et les Juifs. La belle affaire que voilà ! La suite ici : Et la Maison de Valérie ?
ZZL’Islam au millimètre et à la minute près. Appliquer des enseignements religieux sans se soucier de leur raison d’être et de leur finalité, c’est comme considérer les feux de signalisation routière comme de simples éclairages décoratifs. Il est certes louable de vouloir se conformer strictement aux enseignements du Prophète (ص), le modèle islamique par excellence, mais il faut d’abord s’assurer de l’authenticité de ce qui lui est attribué et ne pas tout prendre au premier degré. Même si c’est difficilement concevable pour certains, le respect des préceptes n’est pas tributaire des moindres détails. Et si, par conviction personnelle, certains jugent essentiel de s’astreindre à des broutilles, ils doivent se garder d’en faire étalage et de les imposer à ceux qui n’en voient pas la nécessité, de sorte à ne pas effaroucher outre mesure. La suite ici : L’Islam au millimètre et à la minute près.
idif vallsÉpargnez-nous vos Conseils ! Vu le peu de considération que l’État accorde à la « sous-culture musulmane », il n’est évidemment jamais question de faire passer le moindre examen de capacité cultuelle, culturelle ou même temporelle – et encore moins de légitimité – à tous les braves gens qu’il enrôle pour façonner son islam DE France allégé. Le sémillant Manuel Valls a beau déclarer la main sur le cœur qu’« il n’y aura pas de loi, il n’y aura pas de décret, pas de circulaire pour dire ce que doit être l’islam »,[5] en persistant à intervenir dans l’organisation du culte musulman, en décrétant ce qui est religieusement licite ou pas et en désignant ses interlocuteurs en fonction de ses fantaisies, l’État laïc qu’il dirige montre bien qu’il persiste à transgresser ses propres règles. Tant que cette attitude perdurera, inutile de préciser que tous ceux qui nous prodigueront des Conseils, qu’ils soient de Réflexion (CORIF) ou du Culte (CFCM) ou encore des prétendues Instances de Dialogue (IDIF), pourront se les carrer bien profonds. Oh, pardon ! La suite iciÉpargnez-nous vos Conseils !
salafistsSalafist fucking. Ça y est, depuis le temps qu’ils tournaient autour du pot, ils ont fini par faire caca dedans. C’est le Salafisme qui a été désigné grand responsable des dérives islamiques extrémistes menant au terrorisme solitaire ou en bande organisée. Compte tenu de ses tergiversations et de ses compromissions chroniques, le Mouvement des Frères Musulmans est nominé pour sa carrière internationale mais n’accède au podium qu’en seconde position. Jamaat at-Tabligh, autre branche de l’Islam soupçonnée durant trois décennies d’alimenter l’Afghanistan en Moudjahidines, est en net recul dans les « charts ». Mauvaise foi et démagogie aidant, les « barbus en djellaba », censés illustrer l’obscurantisme et le puritanisme bornés, et présumés opposés à la modernité et aux libertés, sont des épouvantails et des boucs émissaires idéals à jeter en pâture aux populations alarmées. La suite ici : Salafist fucking.
Les armes de désislamisation massiveprière de rue. Pour les identitaires (qui s’ignorent parfois), tout ce qui exalte l’Islam de près ou de très loin doit disparaître de l’espace public : le moindre bout de tissu excédentaire sur la tête ou les jambes passe pour une revendication identitaire, que ce soit à l’école, au boulot et jusque dans la rue. La pudeur doit être réduite à sa plus simple expression puisqu’elle est une vertu musulmane. Le moindre bout de viande Halal doit être banni du territoire national car il risque d’islamiser les populations à leur insu. Les repas de substitution dans les cantines publiques, qu’ils soient Halal ou végétariens, sont des concessions intolérables à l’islamisme. Les accommodements religieux ne doivent jamais être considérés comme raisonnables puisqu’ils induisent un abandon de souveraineté au profit de l’extrémisme. Les prières de rues sous les intempéries sont à bannir en tant que provocations communautaires. Le jeûne du Ramadan doit être interdit pour sa dangerosité pour la santé de ceux qui s’y adonnent et pour la sécurité de tout le monde. Les affreux minarets des mosquées sont intolérables car ils sont autant de bras d’honneur au patrimoine culturel français, contrairement à l’harmonieux Centre Beaubourg, à l’exquise Arche de La Défense, aux gracieux clochers des églises et aux ravissantes cheminées d’usines… La suite iciLes armes de désislamisation massive.
dans le trouCeux qui se croient plus forts que DIEU… Pour les véritables Croyants (non pas les simulateurs sans convictions, par héritage, tradition ou opportunisme), DIEU est par essence Juste (العدل), Bienfaiteur (البر), Omniscient (العليم) et Tout-Puissant (العزيز). Les Musulmans qui souscrivent à ces attributs ne devraient en conséquence qu’avaliser sans discuter toutes les prescriptions divines sans exception, considérant qu’elles ne peuvent qu’être profitables à l’Humanité et que ceux qui les dédaignent le font à leurs risques et périls.[1] Tout au plus, sans pour autant en contester le bien-fondé, ils pourront en leur âme et conscience aménager ou reporter ce qui leur semblera raisonnablement difficile à exécuter.[2] En revanche, ceux qui proposent des « aggiornamentos » et des renoncements, par arrogance ou compromission, en laissant entendre qu’ils ont découvert la martingale et que durant quatorze siècles d’Islam tout le monde s’est fourvoyé ne sont que des prétentieux et des casse-cous (en restant poli). La suite ici : Ceux qui se croient plus forts que DIEU…
Sunnite, Chiite, on s’en tape !bisou Si les Sunnites et les Chiites pouvaient avoir la bonne idée d’arrêter leur Histoire de l’Islam il y a quatorze siècles, avant la disparition de l’Envoyé de DIEU (ص), ils tomberaient d’accord sur quatre-vingt-dix pour cent de leur religion. Faut-il rappeler aux sceptiques et aux querelleurs des deux camps qu’ils ont en commun, en théorie et en pratique, à quelques variantes près, la quasi-totalité de leurs préceptes religieux ? Entre-autres, citons la double Attestation de foi en ALLAH et en la mission de Mohammad (ص), le Coran, la Qibla, la croyance aux Anges, aux Livres révélés, aux Envoyés de DIEU, à la résurrection après la mort et au Jugement dernier, au Paradis et à l’Enfer et que la destinée bonne ou mauvaise vient de DIEU, les ablutions, les Offices de Prière, le Jeûne de Ramadhan, la Taxe Zakat, le Pèlerinage à La Mecque, sans parler du halal et du haram. On serait Musulman pour moins que ça, non ? La suite ici : Sunnite, Chiite, on s’en tape !
Sous les jupes des filles.jupe longue Quel que soit l’endroit où on se trouve sur le globe terrestre, les chauvins pensent qu’ils sont au centre du monde, et les « Frenchies » de la France d’en bas aux hautes sphères gouvernementales ne font pas exception en ne perdant pas une occasion de se ridiculiser outre frontières. Aveuglés par leur fatuité et leur nombrilisme, ils sont loin de se rendre compte que leur protectionnisme culturel est de plus en plus lourdingue. À l’heure de la mondialisation et d’Internet, dont les libres échanges se moquent bien des velléités nationalistes, toute mesure d’exception culturelle, comme le fait d’imposer des quotas musicaux et cinématographiques aux différents médias de l’Hexagone pour endiguer la régression de la francophonie, est dépassée et saugrenue. La suite ici :  Sous les jupes des filles.
Jamaat_TablighHommage au Tabligh. L’organisation Jamaat at-Tabligh est née au siècle dernier en Inde, dans les années 40, afin de réislamiser une communauté doublement dévoyée par le polythéisme hindou et la colonisation anglaise. Apolitique et antimilitariste, elle a rapidement essaimé dans le monde dit islamique puis à partir des années 60 dans les pays occidentaux hébergeant des immigrés d’origine musulmane. Depuis près de quatre-vingt ans, les missionnaires de la confrérie se consacrent ardemment et bénévolement au prosélytisme pour réconcilier les Musulmans négligents avec la pratique religieuse. Un avatar nord-africain s’est implanté officiellement en France dans les années 70, sous la dénomination « Foi et pratique », sans jamais égaler l’original asiatique en authenticité et en vitalité. La suite ici : Hommage au Tabligh.
Les deux mamelles.mamelles Avec un titre pareil on pourrait craindre le pire, mais non, cet article sera aussi sérieux qu’une paire de saints pour un soufi. « Labourage et pâturage sont les deux mamelles dont la France est alimentée, les vraies mines et trésors du Pérou ». Pour paraphraser cette célèbre expression du ministre Sully, datant d’un demi-millénaire et destinée à encourager l’agriculture, on pourrait dire aujourd’hui que le Hijab et le Halal sont les deux mamelles de la France contemporaine. Et ce serait tout à fait opportun puisque les supporters et les détracteurs de ces deux fleurons incontournables de la doctrine islamique, relatifs aux attributs vestimentaires et à l’alimentation, s’affrontent sur ces questions considérées comme « vitales » depuis près de trente ans. La suite ici : Les deux mamelles.
Racolage sur la voie … islamique.CFCM forever Le processus vital du CFCM (Comment Faire Caca Mou ?) est-il engagé ? A-t-il vécu ou se perpétuera-t-il en l’état ou hors l’État ? Qui peut le dire à ce jour ? Non pas ceux qui y ont été enrégimentés et le seront encore pour « faire mou » où on leur dit de faire, mais plutôt les petits futés qui l’ont concocté et l’instrumentalisent au gré de l’actualité et de leur fantaisie. Il faut être aveugle pour ne pas voir que les Pouvoirs Publics, de droite comme de gauche, n’ont que mépris envers la Communauté Musulmane, en n’agréant jamais pour la représenter que des domestiques incompétents. La suite iciRacolage sur la voie … islamique. 
Pourquoi je ne cesserai pas d’être islamiste.marionnette Personnellement, je n’ai nulle envie de figurer au nombre de ces musulmans ordinaires (modérés) qui modèrent ou, encore mieux, abandonnent la pratique et les règles religieuses, que ce soit par paresse ou par calcul[2] et sont, du fait de ces tares, autant appréciés des agnostiques. Il ne faut se faire aucune illusion, pour ces derniers les seuls bons musulmans sont les musulmans morts cultuellement. Je ne vois donc pas l’intérêt qu’il y a à débiner ses frères dans la foi, plus pour sauver ses fesses à leur détriment que pour s’en démarquer idéologiquement, puisqu’en définitive on demeurera le bougnoule musulman de service aux yeux des détracteurs de l’Islam. Je me déclarerai donc résolument islamiste, quand bien même ce terme a une connotation péjorative dans la bouche de certains, ne serait-ce que pour me distinguer des pseudos musulmans qui s’arrogent indûment ce qualificatif. La suite ici : Pourquoi je ne cesserai pas d’être islamiste.
je suis MuslimJe suis plus Charlie que toi. Les événements qui se succèdent depuis le début de l’année ne peuvent et ne doivent pas laisser les Musulmans indifférents. Qu’ils le veuillent ou pas, à quelque niveau que ce soit, directement ou indirectement, ils sont concernés et seront impactés peu ou prou car les petits esprits et les opportunistes, eux, n’ont que faire des différentes interprétations des différents adeptes de l’Islam. Que ces derniers fassent l’autruche ou manifestent de la compassion, avérée ou simulée, envers les victimes « charliesques », ils ne persuaderont certainement pas les identitaires de ne pas décapiter (au figuré ?) tout ce qui est étranger à leur incomparable civilisation occidentale aux racines judéo-chrétiennes. La suite ici : Je suis plus Charlie que toi.
dylvineUn exercice délicat : le Vine. Des minis vidéos sur les sujets les plus divers qui seront postées régulièrement sur ma chaîne YOUTUBE. Le DYLVINE, ce sont des brèves de comptoir islamiques d’environ 10 secondes, sans prétention, destinées à souligner la bêtise humaine qui est une source d’inspiration inépuisable. Un exutoire ?
IMAG0182Je n’ai encore tué personne. Qu’est-ce qui ne va pas, docteur ? Depuis que je suis devenu Musulman, je ne cesse de me gaver de Coran et de Traditions Prophétiques et je n’ai encore tué personne. En quarante ans de carrière, je n’ai jamais envisagé de trucider qui que ce soit ni pris les armes pour combattre les impérialistes, les colonialistes, les despotes et autres « démocrates de pacotille » à travers le monde. Et par-dessus le marché, j’entretiens d’excellentes relations avec plein de non-Musulmans – famille, amis, voisins, collègues – qui ne manquent pourtant pas d’aprioris sur ma foi et sur mes coreligionnaires… La suite iciJe n’ai encore tué personne.
CHARLIE et ses drôles de drames.Je fuis charlie D’accord pour manifester contre le terrorisme et pourquoi pas participer à l’unité nationale, mais pas d’accord pour promouvoir une liberté d’expression à géométrie variable qui insulte les valeurs des croyants et ne leur permet pas de répliquer. Les Musulmans n’ont pas à choisir entre la peste et le choléra, entre une liberté d’expression insultante agrémentée de caricatures blasphématoires et l’apologie du terrorisme. Les disciples du Prophète Mohammad (ص) déplorent les morts inutiles occasionnées par les provocations stupides du journal satirique et ne n’en réjouissent pas plus que tous les faux-culs qui en ont été la cible. Qui peut croire en la sincérité des François, Nicolas, Manuel, Jean-François, Nadine, Rachida, Dalil, Mohamed et autres qui affichent des émois exagérés en la circonstance alors qu’ils transpirent du « ils l’ont bien cherché, c’est bien fait pour leur g….. » ? Et pour jouer au complotiste à deux balles, tous ceux qui avaient intérêt à voir disparaître leur bête noire ne sont-ils pas à considérer comme des commanditaires potentiels ou des complices virtuels ? La suite iciCHARLIE et ses drôles de drames.
 Que des coquilles vides !kr Les innombrables associations, fédérations et autres confédérations qui émaillent le territoire national se piquent d’incarner les Musulmans de leur ville, de leur région voire du pays tout entier, sans jamais leur avoir officiellement demandé leur avis. Alors qu’elles apparaissent carrément rachitiques, leurs membres actifs se comptant sur les doigts de la main gauche, elles allèguent un poids communautaire impressionnant et une zone d’influence régionale ou nationale invérifiable et non moins invraisemblable. La suite ici : Que des coquilles vides !
S’excuser de ce qu’on n’a pas fait.jihad de cerises Ils ne nous rendent pas la vie facile les méchants djihadistes à nous autres Musulmans ordinaires. Alors que nous étions bien tranquilles dans nos canapés à digérer notre couscous, en train de siroter notre thé à la menthe et avant de se taper une petite sieste crapuleuse, voilà qu’ils débarquent dans notre salon en faisant gicler du sang plein la télé pour saloper notre petit islam pépère. Et le pire, c’est qu’on ne va pas nous foutre la paix tant que nous ne nous serons pas innocentés de ce que nous n’avons pas fait, en donnant des gages de notre innocuité et en proclamant notre attachement patriotique aux babioles de la nation. La suite iciS’excuser de ce qu’on n’a pas fait.
sur les railsL’Islam comme fonds de commerce. Bien du monde se réclame de l’Islam, à plus d’un titre, sans lui avoir jamais demandé son avis, et DIEU seul sait combien Sa religion comporte d’enfants vraiment légitimes. La fratrie islamique toute entière devrait normalement tirer gloire et satisfaction que leur culte soit désormais promu au premier rang mondial mais elle a malheureusement de quoi déchanter. Plus particulièrement, on constate de singulières similitudes – d’un extrême à l’autre – entre les djihadistes à la petite semaine et les affairistes à longueur d’année qui sont légion à s’engouffrer dans le créneau islamique pour des raisons toutes autres que religieuses. Chez les écrivains et les conférenciers, chez les éditeurs et les libraires, au sein des agences de voyage et funéraires dites ethniques comme dans les commerces de boucherie, d’alimentation Halal et le soi-disant contrôle qui y rapporte, dans la gestion des mosquées et des écoles sans oublier l’imamat à but lucratif, sur les sites Internet, dans la lutte contre l’islamophobie comme dans l’humanitaire, et du militantisme politique au djihadisme à deux balles, les apparences et les comportements sont souvent plus que trompeurs. La suite iciL’Islam comme fonds de commerce.
TOTO l’agent doubletareq oubrou2. Désespérant d’être jamais considéré comme un grand leader chez les Musulmans, Tareq Oubrou (T.O.) s’est résigné à gagner ses galons comme dealer à la bonne franquette chez ceux qui ont de tous temps méprisé ses semblables. C’est sans aucune pudeur vis-à-vis de ses anciennes certitudes, et même avec une certaine délectation, que l’imam en colère affectionne désormais épisodiquement de baisser son froc pour faciliter son intégration. « Fais ce que je te dis et ne fais pas ce que je fais ». En préconisant maintenant le dévoilement des femmes (hormis la sienne) et l’invisibilité de ses coreligionnaires dans l’espace public, l’arriviste franco-marocain ne fait que rendre plus visibles son opportuniste et ses frustrations. Et faire passer ses revirements pour une évolution, ça méritait bien une médaille en chocolat. La suite iciTOTO l’agent double.
Le Hilal et le Halal. hilalPas moyen de passer à côté ! Non, non, il ne s’agit pas de la coupe du monde de foot et du chauvinisme, omniprésente sur nos écrans (beurk), mais de la divergence sur le début et la fin du mois de Ramadan qui voit désormais s’affronter annuellement les intermittents du spectacle islamique en France. Dans la dernière ligne droite qui mène au commencement du jeûne, les divers protagonistes (propagandistes ?) avancent malicieusement leurs pions et leurs champions toutes catégories pour étriller la concurrence en free-fight, sans fair-play ni tolérance… La suite ici : Le Hilal et le Halal.
Islamic Reply Task Force (IRTF).logo IRTF Afin de s’opposer à cette idéologie d’exclusion, de confondre les faussaires et de rassurer sur les aspects équivoques d’une foi trop méconnue, un groupe de travail indépendant et informel a décidé de riposter aux attaques injustifiées envers l’Islam. La spécificité de l’IRTF (Islamic Reply Task Force) ne consistera donc pas à lutter contre les atteintes aux personnes, dont d’autres organisations se sont déjà chargées, ni d’excuser les comportements discutables au sein de la communauté musulmane, mais de réfuter l’assertion selon laquelle « l’Islam est maléfique et rend les Musulmans mauvais »Islamic Reply Task Force (IRTF). 
L’Index : avant l’an 2000.Index Nostalgie quand tu nous tiens. Pendant quelques années, de 1989 à 1995, Daniel-Youssof Leclercq a édité et distribué « L’Index » puis « Intégrité Gazette », de modestes publications islamiques sans prétentions, destinées à informer voire interpeller les Musulmans de France sur divers événements les concernant. Loin d’être obsolètes, les informations qu’elles contiennent comportent d’étonnantes similitudes entre les situations de l’époque (il y a près de 25 ans) et l’actualité des Musulmans d’aujourd’hui. Jugez-en donc par vous même en feuilletant ces quelques soixante numéros. L’Index : avant l’an 2000.
Éloge de la paresse et de l’avarice.Jpeg Ça vous est sans doute parfois arrivé de déplorer d’avoir la flemme de chez Flemme ? Eh bien vous avez de la chance parce qu’il y en a qui non seulement ne connaissent que ça mais s’en accommodent fort bien et s’en font même les ambassadeurs itinérants en représentation permanente. Et c’est contagieux comme le fou rire cette pandémie-là, car il suffit qu’un porteur vous fréquente (en tout bien tout honneur) pour que cette saloperie de virus vous atteigne illico, déclenchant chez vous un délire verbal symptomatique, insidieux et récurrent : « Eh bien moi aussi ! Il n’y a pas de raison !!! ». La suite ici : Éloge de la paresse et de l’avarice.
bagarreBellum omnium contra omnes. Grands donneurs de leçons en ce qui concerne l’unité de leur Communauté, bon nombre de Musulmans se révèlent beaucoup plus habiles lorsqu’il s’agit de médire à tire larigot sur leurs coreligionnaires. Lentement mais sûrement, les dénigreurs en tous genres participent à restaurer la Bellum omnium contra omnes[1] qui sévissait en Arabie avant l’avènement de l’Islam. La suite iciBellum omnium contra omnes.
silenceLe droit de la fermer. Je dédie ce billet doux aux « démocrates » et autres chantres de la liberté d’expression à géométrie variable qui passent la moitié de leur temps à rappeler qu’on est en république – sous-entendu qu’on est en droit de s’exprimer comme on veut – et l’autre moitié à chercher à faire taire tous ceux qui ne pensent pas, ne disent pas ou ne font pas comme eux. Faute de pouvoir triompher à la loyale de leurs rivaux et quand ils ne les qualifient pas de racistes, de fascistes voire d’antisémites ou carrément de nazis, tous les moyens leur sont bons pour les discréditer, les compromettre et les museler, y compris débiter les sornettes les plus invraisemblables sur leurs déclarations, leurs propos et leurs gimmicks. La suite ici : le droit de la fermer.
pas mon genrePour faire du genre. La contestable « théorie du genre », concoctée par la coalition homophilo-socialiste en vue d’insémination en école publique, a eu au moins le mérite de mobiliser les énergies au-delà des clivages habituels et de tisser des relations intercommunautaires positives. Toutefois, comme dans le dialogue interreligieux, afin de ne pas heurter les susceptibilités de leurs partenaires et de leur inspirer confiance, ceux qui contribuent à ces alliances hétéroclites se trouveront inéluctablement amenés à occulter voire à renier des pans entiers de leur identité. La suite ici : Pour faire du genre.
likeLes faussaires de l’Islam. La conception de l’honnêteté et de l’intégrité est fort différente chez ceux qui prétendent servir l’Islam. Pour devenir célèbres ou tout simplement pour se goinfrer, d’aucuns plagient sans scrupules les travaux des autres et se les attribuent en en modifiant sommairement les contenus. Néanmoins, à décharge, pour favoriser la diffusion d’œuvres surprotégées sans rechercher de profit personnel, il sera à la rigueur possible de passer outre les exigences injustifiées voire mercantiles des légataires des grands auteurs. La suite ici : Les faussaires de l’Islam.
serrageCompte rendu d’audience. Il doit encore en rester quelques-uns à penser que je ne suis pas mort, puisque j’ai été récemment cité d’avoir à comparaître pour être entendu comme témoin (d’immoralité) devant la 16ème chambre correctionnelle du Tribunal de Bobigny en Seine Saint-Denis, dans notre fief du 9-3 comme disent les nôtres. Quitte à me produire devant la justice, j’aurai préféré que ce ne soit pas devant celle du Taghout, comme pourraient me le reprocher les puristes, et plutôt pour disculper un innocent que pour attester de la mauvaise foi d’un ami de trente ans, mais disons avec ironie que c’est le « mektoub » !!! La suite iciCompte rendu d’audience
salatPlaidoyer pour un retour à l’Islam des caves. « C’était mieux avant ! ». Beaucoup de Musulmans ont connu l’Islam des caves et sont même nostalgiques de cette belle époque où débuta l’islamisation de nos contrées avec, dans le rôle des vaillants pionniers, les missionnaires Tablighis, les travailleurs émigrés et les étudiants étrangers. Certes, les minuscules petites salles de prières, souvent logées en sous-sols des foyers Sonacotra, n’étaient pas du luxe, voire parfois à la limite de l’insalubrité, mais étaient malgré tout autrement plus chaleureuses que ces « mosquées cathédrales » qui prolifèrent désormais dans tous les coins de l’Hexagone. Abstraction faite de quelques petits désagréments, ces modestes lieux de culte restent spirituellement plus chers à nos cœurs que les monuments sans âmes qu’on nous inflige maintenant. La suite iciPlaidoyer pour un retour à l’Islam des caves. 
000 PV qui volentContre la loi anti-niqab – Commémoration 2013. On commémore encore cette année, pour la troisième fois, le triste anniversaire de la loi anti-voile intégral que les caciques sectaires du régime français ont mitonnée en 2010 pour interdire, sous des prétextes sécuritaires, la dissimulation du visage dans l’espace public. Malgré tout, chez les Musulmans engagés dans la défense de leur foi, l’heure est à l’optimisme quant à une probable prochaine « révision » de cette législation sournoise. La suite iciContre la loi anti-niqab – Commémoration 2013. 
racailleSe désolidariser des islamo racailles. Condamner le Coran parce des crapules le lisent est aussi stupide que d’incriminer la Bible parce qu’Hitler et Pinochet l’auraient bouquinée. Pourtant, il suffit que les auteurs d’attentats terroristes, de crimes crapuleux, de viols, de kidnappings, de braquages, de violences, de trafics en tous genres, de racket, de vandalisme, de menaces ou d’incivilités aient un patronyme arabo-musulman ou professent l’Islam pour qu’on accuse leur religion de les avoir inspirés. Comme, par crainte de représailles, par solidarité communautaire mal placée, par esprit de contradiction envers les islamophobes ou par penchant pour les théories du complot, les Musulmans ne condamnent pas franchement les exactions des islamo racailles, ils ne devraient pas ensuite s’étonner de pâtir des amalgames communautaires. La suite iciSe désolidariser des islamo racailles
ADIFPourquoi j’ai quitté l’ADIF. Après la Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF) – avant sa marocanisation- et le Bureau Officiel de la Ligue Islamique Mondiale à Paris (BOLIM), je viens de démissionner de l’Alliance de la Diversité Islamique en France (ADIF) avant sa naissance officielle prévue à la fin de cette année 2013 – alors que je m’étais pourtant engagé à ne pas le faire. Pour éviter de passer pour un guignol versatile, je me risquerai à expliquer comment, en l’espace de quatre réunions, de mai à août dernier, je suis passé de l’optimisme à la déconvenue et de l’adhésion à la démission. La suite iciPourquoi j’ai quitté l’ADIF.
grenouille versus boeufLes exclus du CFCM. Quand bien même le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) est plus que décevant pour les Musulmans dignes de ce nom, il continue de faire rêver voire fantasmer les petites pointures de l’Islam de France. Ceux qui postulent à ses Conseils Régionaux (CRCM) et ambitionnent de devenir à leur tour des « animuzz » domestiques de la République ne se comptent plus. Entre ceux qui y siègent, y ont siégé ou le voudraient – mais dont la nullité leur rend inaccessible le saint graal – on a quasiment fait le tour de tous nos diplômés de Préfectures. Et, en vérité, on se rend compte que quand des « responsables » musulmans boudent le CFCM ce n’est pas à cause de ses hérésies mais uniquement parce qu’ils ne parviennent pas à en prendre le contrôle ou parce les pouvoirs publics français ne veulent pas y voir leur tronche. Il est alors facile d’en déduire qui en est le véritable propriétaire. La suite ici : Les exclus du CFCM.
niqab love policeUne police incontrôlable. Et si on se faisait un petit « micro-trottoir », cette petite merveille du journalisme moderne qui permet d’avaliser n’importe quelle opinion et son contraire, de sorte à illustrer la dégradation des relations entre la maréchaussée et les Français – qui ne sont pas tous des délinquants, précisons-le quand même. Sur les trottoirs comme ailleurs, mais sous couvert d’anonymat (sait-on jamais ?), la population interrogée confierait spontanément ô combien sont exécrables ses rapports avec la police, aussi bien dans les rues et sur les routes que dans les commissariats et les gendarmeries. La suite ici : Une police incontrôlable.
arrestationTerroristes sans le savoir ! Comment faire passer au second plan une crise économique persistante qui génère de vrais problèmes de chômage, de retraite et de baisse de pouvoir d’achat, et extraire de la tête d’honnêtes travailleurs toute idée de révolte contre un système qui profite majoritairement à une minorité de nantis ? Pour mystifier leurs administrés, les gouvernements de droite comme de gauche se rabaissent à d’inavouables calculs politiciens en invoquant régulièrement ces faux périls que sont l’insécurité et le terrorisme. Concrètement, les divers services de police procèdent de façon aussi préventive qu’arbitraire à de très spectaculaires arrestations de terroristes imaginaires. La suite ici : Terroristes sans le savoir !
valse du cfcmLe bal des cocus et des faux-culs. A l’aune du « mariage pour tous », les partenaires du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) désertent tour à tour le lit conjugal pour faire chambre à part, en réclamant la séparation voire le divorce pour faute grave. Tous ceux qui sont allergiques à cette institution contre-nature ne sont nullement étonnés à ce qu’elle soit régulièrement le théâtre d’infidélités et de frasques. Rien qu’en analysant les motifs invoqués par les « ex » du CFCM, on se rend compte qu’en son sein la vie de couple est un échec permanent. D’aucuns invoquent que ce qui nuit à leurs idylles est le fait que les amants soient mal assortis, mais leur faillite conjugale ne serait-elle pas plutôt imputable à des torts partagés et répétitifs ? Les cocus ne peuvent même pas invoquer le tempérament volage de leurs coéquipiers puisqu’ils n’étaient pas sans l’ignorer, et eux-mêmes sont loin d’être exemplaires… La suite iciLe bal des cocus et des faux-culs
ramadanRAMADAN MOUBARAK ! A la demande de l’UAM-93, j’ai préparé trente interventions d’une minute chacune, destinées à être diffusées chaque jour du mois de Ramadan sur « La Locale », une télévision privée. Je vous les livre donc en avant première en attendant de mettre en ligne les enregistrements sonores qui s’y rapportent inchaALLAH.  A consulter ici . 
DYL outPourquoi j’étais mort ? « Notre regretté feu DANIEL LECLERC vient de nous quitter. Ses funérailles sont organisées au départ de la GRANDE MOSQUEE DE PARIS. SOYEZ TRES NOMBREUX VENDREDI PROCHAIN : Le 8 juin après DJOUMOUAA IL SERA Enterre au cimetière de bobigny ». Voilà l’intégralité d’un singulier Texto (SMS) qui circule en ce moment à mon sujet. « Que DIEU me fasse miséricorde ! Nous sommes à DIEU et nous retournons à LUI ! ». Je suis malheureusement au regret de contredire le mauvais plaisant qui prend ses désirs pour des réalités en propageant cette sinistre rumeur. Qu’il se rassure car loin de m’avoir contrarié, ce faire-part de « mon » décès m’a amusé au plus haut point et m’incite fortement à faire le bilan de ma piètre existence ; il me fournit de mon vivant l’occasion de déclamer ma propre oraison funèbre et de m’interroger si j’ai bien accompli mes engagements de Musulman. La suite ici : Pourquoi j’étais mort ?
cfcm2Les magouilles, comme au bled. Le Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) est  un « enfumeur » par excellence, à l’instar des apiculteurs qui enfument les ruches pour dérober en toute sécurité le miel des abeilles. La stratégie de Mohamed Moussaoui consiste à inonder la Communauté Musulmane de communiqués insipides ou provocateurs, en essayant de « noyer le poisson ». Quand il ne pleurniche pas sur les cochonneries qui touchent ses compatriotes musulmans (têtes de porcs, enveloppes jambonnées et tags racistes), il s’emploie désespérément à leur faire partager ses états d’âme et ses amourettes pour ceux qui exècrent les valeurs qu’il devrait défendre en priorité. Et, quand lui et ses alliés objectifs (RMF, GMP, UOIF) ne nous gratifient pas de petites innovations religieuses dont ils ont le secret (condamnation du niqab, prédictions ramadaniques, etc.), ils sélectionnent soigneusement les petites musiques destinées à asseoir durablement « leur culte » sur les chaises musicales du CFCM. La suite ici : Les magouilles, comme au bled.
squelette outXénophobe à mort. Dominique Venner, écrivain essayiste, ex-idéologue de l’extrême droite, s’est donné la mort en se tirant une balle de pistolet automatique dans la bouche (en guise de plombage ?), devant l’autel de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Engagé volontaire durant la guerre l’Algérie et activiste de l’OAS (OK, il y a prescription), il a terminé sa carrière comme il l’a commencée, en identitaire xénophobe décomplexé. Le « respectable » octogénaire (selon ses amis, qui se ressemble s’assemble), a expliqué son geste insensé dans ses dernières éructations testamentaires à leur intention. Et que je veux « réveiller les consciences assoupies », et que j’attire l’attention sur les « périls immenses pour ma patrie française et européenne » et « contre le crime visant au remplacement de nos populations », et « il faut bien voir qu’une France tombée au pouvoir des islamistes fait partie des probabilités » et « vous avez raison de combattre la loi Taubira, mais battez-vous aussi contre l’islam, sinon, la France sera un jour musulmane », et patati et patata… La cour appréciera… La suite ici : Xénophobe à mort.
MoussaouiFaut-il standardiser le Ramadan ? Non seulement le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) est illégitime à cause de ses obscures composantes « blédardes » et partisanes, mais il semble manifestement à court d’inspiration et de moyens. Son administration et ses décisions « téléguidées » sont devenues à ce point exécrables que la couscoussière est aujourd’hui au bord de l’implosion. Les efforts du CFCM pour détricoter un à un les enseignements islamiques auxquels sont hostiles ses amphitryons ont fini par dévoiler clairement son total mépris pour cette communauté dont il est normalement censé défendre les intérêts. La suite ici : Faut-il standardiser le Ramadan ?
TouseMariage pour touses ! Quand les trop méchants hétéros croisent des « LGBT »[1] épanouis,  ils sont bien plus souvent sujets à l’hilarité ou au dégoût qu’à l’empathie. Toutefois, depuis quelques décennies dans notre beau pays de France, ils ne s’aventurent plus à qualifier les gentils homos de « tantouses »,[2] de « pédés » ou « d’enculés », car ils savent bien qu’ils peuvent désormais être traduits vite fait devant les tribunaux pour homophobie, sans autre forme de procès. Néanmoins, même si la prudence est dorénavant de mise pour exprimer haut et fort ses états d’âme sur des mœurs qui ne sont plus considérés par l’Occident comme des déviations psychologiques,[3] la liberté de conscience autorise fort heureusement encore à dénier toute légitimité à l’homosexualité. Excusez-moi donc à l’avance de m’excuser si les vérités miennes venaient à heurter des esgourdes trop sensibles ! La suite ici : Mariage pour touses !
Interdits alimentairesPour les amateurs de véritable Halal, sans mécanisation ni étourdissements d’aucune sorte, et pour en découvrir toutes les subtilités, aussi bien techniques que spirituelles, lisez absolument les ouvrages du Dr. Yahia Deffous, docteur vétérinaire et expert reconnu et devenez des consommateurs musulmans intelligents. Voir le détail et les modalités de commande ici.
cfcm outPour enterrer le CFCM. A part pour ceux qui en retirent un profit personnel, pour eux-mêmes ou pour leurs organisations, le moins qu’on puisse dire c’est que le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM),[1] à l’instar de son piteux ancêtre le Conseil de Réflexion sur l’Islam en France (CORIF),[2] n’est ni reconnu ni apprécié au sein de la Communauté Musulmane. Ces organismes creux, fabriqués et téléguidés par le Gouvernement français, ont démontré au fil de leur existence qu’ils étaient non seulement incapables d’accoucher du moindre projet islamique d’ambition, d’unir les diverses factions (al-ahzab – الأحزاب) qui les composent et de répondre aux attentes de ceux qui espéraient en de telles structures. Durant ces vingt dernières années, ils se sont limités aux déclarations mondaines, aux protestations œcuméniques de circonstances (relatives aussi bien aux Juifs, aux Chrétiens qu’aux Musulmans) et d’entériner sans conteste les ukases gouvernementaux prohibant toute manifestation de l’Islam dans l’espace public,[3] sans obtenir de véritables avancées pour leurs « administrés ». La suite ici : Pour enterrer le CFCM.
étouffementPour étouffer la vérité. Les querelles entre Musulmans, tant entre individus qu’entre associations et mosquées, sont de plus en plus fréquentes et il n’est pas rare que les parties en présence fassent intervenir la Police et les Tribunaux pour mettre un terme à leurs différends. Le plus étonnant, c’est que ce sont le plus souvent les fautifs qui prennent l’initiative de porter plainte pour neutraliser leurs propres victimes. Ces dernières se trouvent généralement démunies, dans tous les sens du terme, devant des accusations abusives voire mensongères qui n’ont d’autre but que de les faire taire. Nombreuses sont les histoires sordides, auxquelles nous assistons ou qui nous sont rapportées, dans lesquelles bien peu s’immiscent, redoutant les manœuvres d’intimidation ou de répression démesurées de certains. La suite ici : Pour étouffer la vérité.
pseudoDu bon usage des pseudos. Avec l’avènement d’Internet, des « mails » et autres « chats en ligne», l’usage des pseudonymes s’est répandu comme une traînée de poudre et il n’est pas rare qu’une même personne se dissimule sous les appellations les plus inattendues. Une seule certitude, c’est que ceux qui usent de ces surnoms, pour les raisons les plus diverses, légitimes ou pas, ne peuvent pas ou ne veulent pas assumer leurs propos. Pour certains, c’est un moyen idéal pour se défouler, pour dénigrer ou insulter, à l’instar de ceux qui disséminent des propos racistes dans les forums ou règlent leurs comptes sournoisement avec leurs « ennemis ». Pour d’autres, c’est une façon comme une autre de manifester leur humeur, surtout quand elle est singulière, sans avoir à s’en justifier auprès de qui que ce soit et sans risquer de réprobation. Pour les bons observateurs, certains pseudos ne sont d’ailleurs que des secrets de polichinelle qui ne laissent planer aucun doute dans leur esprit. Comme au cinéma, soyons donc bon public et focalisons- nous sur la qualité de l’interprétation en oubliant que les rôles sont tenus par des acteurs célèbres ! La suite ici : Du bon usage des pseudos.

« Défendre ses idées et  tolérer celles des autres, ce n’est pas donné à tout le monde »

CarrefourLe complot de Caroline « Fourre-tout ». Totalement d’accord avec Caroline Fourest, pour une fois, quand elle dit que le « conspirationnisme » repose sur « un savant mélange entre des parcelles de vérité et de vrais fantasmes ». D’ailleurs, comme pour joindre le geste à la parole, Caro réalise et interprète tout à loisir sa propre conspiration dans les documentaires-fiction sur « les réseaux de l’extrême », diffusés pendant quatre semaines sur la chaîne publique France 5 à une heure de grande écoute. On est bien tous pareils, quand il s’agit de marteler ses convictions et de s’employer à démolir ses ennemis idéologiques ! Personne ne sera donc dupe quand ma Caro nie (macaroni, trop drôle) vouloir ainsi régler ses comptes, entre autres avec les méchants islamistes qui veulent dominer le monde et imposer la Charia qui coupe tout ce qui dépasse. La suite ici : Le complot de Caroline « Fourre-tout »
islamfranceEtre Musulman en France. Quand ce ne sont pas les tags racistes qui viennent souiller les mosquées, les boucheries Halal ou les sépultures musulmanes, ce sont les têtes de porc et les courriers contenant du jambon qui notifient aux Musulmans qu’ils sont indésirables dans l’Hexagone. Les identitaires encouragent implicitement ces actions, en jouant aux « innocents les mains pleines », mais leur jubilation à peine contenue devrait s’estomper à la faveur des quelques lignes qui vont suivre. A l’heure où les agressions islamophobes se multiplient sous les formes les plus diverses, les victimes feraient bien, elles, de se demander quelle est leur véritable place dans un pays qui est de plus en plus hostile à leurs valeurs religieuses.[1] Mais de quoi s’agit-il donc quand on parle des « Musulmans » en France ? La suite ici : Etre Musulman en France
sami aldeebSami Aldeeb, Chrétin et insoumis. Sami Aldeeb est un Palestinien naturalisé Suisse doublé d’un polémiste chrétien adoubé par ses pairs occidentaux en tant que spécialiste d’une religion qu’il ne souhaite obstinément pas faire sienne. En clair, c’est un peu comme si quelqu’un enseignait la médecine sans y croire ni vouloir la pratiquer. Issu d’une minorité manifestement tourmentée dans son pays d’origine, il s’est improvisé critiqueur de l’Islam qu’il rend responsable de tous les maux de la terre. Bien à l’abri dans son terrier helvétique, il profite copieusement de son exil doré pour manifester des sentiments et des concepts qu’il n’aurait jamais osé exprimer au bled. Visiblement complexé par ses origines, le « petit suisse » cultive une boulimie vomitive et un narcissisme exorbitant, étalant sans vergogne une érudition étriquée et multipliant les radotages aberrants, à l’instar et à l’intention de ceux qui ne digèrent pas les défaites. Il se complait incorrigiblement à triturer les textes et les comportements musulmans pour tenter de « démontrer » la fausseté d’un message qu’il n’est manifestement toujours pas parvenu à capter. Tant il est vrai que l’orgueil et la vanité possèdent la faculté d’obnubiler même les plus grands esprits ! La suite ici : Sami Aldeeb, Chrétin et insoumis. et les commentaires désobligeants de ses affidés ici sur son blog.
orgueilTous « ego ». Qui ne s’enorgueillit pas, sciemment ou pas et plus ou moins, de son parcours intellectuel, professionnel ou spirituel pour séduire (ou tromper ?) ceux qui l’entourent ou le côtoient ? Qui se targue d’être moins beau, moins intelligent, moins cultivé, moins qualifié, moins capable, ou moins éloquent que les autres ? Pas facile à avouer mais chacun ne fait-il pas en sorte, d’une façon ou d’une autre, d’apparaître moins idiot qu’il en a l’air, moins bête que d’autres et comme irremplaçable dans son domaine d’activité ? Personne ne l’admettra ─ sauf sous la torture ─ mais nous avons tous des ego surdimensionnés et la seule chose qui ne nous fait pas défaut, c’est bien la fausse modestie. La suite ici : Tous « ego »
visibilité religieuseLa nécessaire visibilité de l’Islam. Dans notre beau pays de France, il est possible voire louable de se vanter d’être militaire, d’être policier, d’être bonne soeur, d’être Chrétien ou Juif, d’avoir la légion d’honneur et même d’être islamophobe.[1] Dans l’espace public laïc, on peut sans vergogne arborer les uniformes, les kippas, les croix, les décorations et même afficher des idéologies paranoïaques, sous réserves qu’elles ne soient pas classifiées racistes ou antisémites. Liberté d’expression oblige, c’est donc le droit le plus strict de tous les braves gens d’exprimer leurs convictions avec fierté et même d’en faire étalage. Alors, pourquoi les « grosses têtes » de l’Islam invitent-ils les Musulmans à faire preuve de sobriété quant à leurs tenues et à leurs opinions puisque, comme le signale ironiquement mais avec une grande lucidité Léo (identitaire de son état), « en Islam il faut montrer son culte à tous les passants » ? La suite ici : La nécessaire visibilité de l’Islam.
madrassaPour échapper à la dictature des écoles publiques laïques qui ne tolèrent aucune autre tradition, créez donc une école privée islamique. Le site idéal contenant toutes les démarches et tous les outils pour vous aider à réaliser, c’est ici : http://creer-son-ecole.com/index.php 
CFCMRepenser le CFCM. Le CFCM, après dix ans d’existence, ne remplit toujours pas sa mission ou pluôt ne remplit aucune mission, ni pour ses commanditaires ni pour ses bénéficiaires. Dans ses rapports avec l’Autorité, il aurait plutôt tendance à confondre « conseiller » et « se faire conseiller », surtout concernant les questions qui fâchent (foulard à l’école ou dans les nurseries, voile intégral dans la rue, abattage rituel Halal, etc.). Quand bien même ils représentent parfois des groupes importants de Musulmans, la plupart de ses membres ne se sont avérés que des courtisans calculateurs, incapables de favoriser l’intérêt général sur leurs avantages tribaux ou personnels (mon bled, mon lobby (hizb), mon association, ma mosquée, ma légion d’honneur, ma carrière, mon ego, ma poche, etc). La suite ici : Repenser le CFCM.

« La seule solution pour éviter les divisions et faire l’unanimité au sein de la Communauté Musulmane c’est, pour n’importe quelle pratique de l’Islam, de satisfaire les plus exigeants . » (DYL)

menottesComplicité active et passive. En terme de culpabilité, surtout pénale, le droit distingue entre la complicité active et la complicité passive. Est réputé co-auteur celui qui collabore de manière directe à un crime ou à un délit. Est déclaré complice actif celui qui contribue indirectement aux méfaits, à l’instar des sentinelles, des receleurs ou des faux témoins. Est considéré comme complice passif celui qui est informé de méfaits et qui les « couvre » intentionnellement, que ce soit par affection ou par intérêt. On est incriminable, même islamiquement parlant,  à partir du moment où, sciemment, on n’intervient pas pour faire cesser des agissements délictueux, quand bien même on n’en profiterait pas directement ou on nierait l’évidence d’en être connaisseur. La suite ici : Complicité active et passive.
Traîtrise, espionnage et apostasie. Il est primordial d’être sincère et de tenir ses engagements, non seulement envers DIEU mais envers tous ceux qui nous font confiance, et cela fut-ce au détriment de ses propres intérêts. Si les apostasies sont relativement rares chez les Musulmans, il est navrant de constater que bon nombre d’entre eux s’adonnent à l’hypocrisie, à la traîtrise et à l’espionnage pour préserver leurs acquis. La suite ici : Traitrise, espionnage et apostasie, nouveau chapitre de l’ouvrage en cours d’élaboration de DYL : « Soumission de plein gré »
Les escrocs de l’IslamThéoriquement, « celui qui cache les fautes d’un Musulman, DIEU cachera les siennes dans ce monde (au Jour de la Résurrection) et dans l’autre ».[1] Néanmoins et pratiquement, quand il s’agit de mettre un terme aux injustices et aux abus des criminels, des bandits, des mystificateurs et des escrocs, les témoignages à charge contre les prédateurs deviennent obligatoires,[2] de sorte à protéger leurs victimes passées et à venir. Coupons la poire en deux et, provisoirement, ne dévoilons donc ces exactions « fraternelles » que d’une façon générale ! Taisons l’identité de leurs auteurs, multiplions les coups de semonces, incitons-les à s’amender humblement et dissuadons-les de persévérer dans les égarements ! La suite ici : Les escrocs de l’Islam.
Aller ou pas à Jérusalem ? Je ne vous cache pas que moi aussi j’aurais bien aimé aller à Jérusalem qui est quand même, ceci dit en passant, le troisième des Lieux Saints de l’Islam après La Mecque et Médine. Pas plus tard que l’an dernier, j’ai tenté en vain de m’y rendre et ce n’est pas le coût du voyage (c’est beaucoup moins cher qu’un séjour en Arabie Saoudite) qui m’en a dissuadé mais, renseignement pris et bien que Français de souche, la quasi certitude d’être refoulé aux postes frontières israéliens ; entre nous, il y a de fortes chances que je soie sérieusement black listé, en caractères hébraïques majuscules, comme islamiste de basse extraction ! Déjà qu’à chaque fois que je passe en douane française, c’est tout juste si la PAF ne m’empêche pas de sortir du pays ou de rentrer chez moi, alors imaginez l’affolement de ceux qui ont pour mission de s’employer à ce qu’on n’explose pas (de joie) dans les territoires qu’ils occupent. La suite ici : Aller ou pas à Jérusalem ?
Des missionnaires ou démissionnaires ? D’aucuns qualifient les Musulmans d’activistes, de provocateurs, d’envahisseurs de l’espace… public, de contestataires des lois de la République, et j’en passe et des meilleures. Pourtant, vu de l’intérieur, à part de gentilles gesticulations, on ne constate rien de tout ça car, par manque de rigueur et d’opiniâtreté, les moindres embryons d’initiatives islamiques sont bien souvent étouffés dans l’œuf par leurs propres géniteurs. Certes, les projets communautaires ne manquent pas mais, à moins d’être générateurs ou prometteurs d’abondants revenus, ils ne font pas longs feux, faute d’ambition, de motivation, d’obstination et surtout de coopération. La suite ici :  Des missionnaires ou démissionnaires ?
Banlieues : La tentation islamiste par Jean Paul Mari : En 1992, l‘hommage involontaire d’un « grand reporter » qui présentait comme des défauts ce que DYL considère comme des qualités : « Trente mille « Français de souche_ » sont devenus musulmans. Pour rencontrer l’un des plus connus, Daniel Youssouf Leclerc, il faut prendre un train jusqu’à Bobigny et grimper les onze étages d’une tour. Le nom d’Allah est inscrit sur la porte d’entrée, on enlève ses chaussures pour s’asseoir sur une grande banquette à l’orientale face à un contrôleur de gestion en informatique de 39 ans, barbe rase et cravate, intelligent, qui a la morgue et le charme des grands provocateurs. L’ancien jeune homme baba cool, chanteur de pop music, fumeur de shit et amoureux des voyages s’est transformé en fin lecteur du coran. Entre temps, il y a eu la rencontre avec les missionnaires du Tabligh et la plongée d’un an et demi par ce terreau universel d’un islam simple mais « un peu rudimentaire_ ». Depuis Youssouf Leclerc a fait son chemin, de l’animation d’une association de consommateurs musulmans, défenseurs de la viande « Halal_ », jusqu’à la création de la Fédération nationale des Musulmans de France, concurrente insolente de la toute puissante Mosquée de Paris. Aupourd’hui, il dirige un petit journal, « l’Index_ », et écrit des éditos au parfum de souffre : « A quoi sert la Mosquée de Paris_ », « Foulard : en avant, toutes voiles dehors_ », « Boudiaf : mort d’un pourri._ » Il se bat pour le droit à un tribunal pour musulmans, exige que les femmes puissent figurer avec leur voile sur une carte d’identité – « le foulard, c’est le préservatif des musulmans !_ » -, et veut obtenir un vrai statut de la polygamie – « j’ai eu deux femmes, et alors ?_ ». Le provocateur offre son plus beau sourire : « Si demain, on avait une majorité dans ce pays, pourquoi est-ce qu’on n’imposerait pas progressivement la Chariah… Ca vous dérange ? Tant pis !_ » Youssouf, c’est l’islamisme jusqu’à la passion de l’extrême. Le converti a le mérite de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas. » Banlieues : la tentation islamiste. (12 novembre 1992). Par Jean-Paul Mari
Tous infiltrés et manipulés ? Au sein de la Communauté musulmane, on entend de plus en plus parler d’écoutes téléphoniques, de surveillance électronique (mails, sites web, blogs, comptes Facebook et Twitter), d’infiltration par des taupes de la Direction Centrale du Renseignement Islamique (DCRI), de caméras-espion dissimulées dans des mosquées, d’indics qui rendent compte de la teneur des sermons du Vendredi, de journalistes en immersion (équipés de caméras et de micros cachés), de Musulmans fraîchement convertis radicalement manipulés et de balances prêtes à se mettre à table à la moindre petite fringale. Les récents coups de filets au sein d’une clique crapuleuse, qui confondait islamisme fondamental et gangstérisme radical, vont évidemment contribuer à entretenir les amalgames mais pas seulement. Ils vont également finir par rendre les Musulmans paranoïaques au point d’en venir à se méfier de tous ceux qu’ils avaient l’habitude de côtoyer jusque dans les rangs des Offices de Prière. Misère ! La suite ici : Tous infiltrés et manipulés ?
Islamisme radical : info ou intox ? Durant les trente dernières années, on a eu droit à moins de dix attentats attribués aux « islamistes », suivis ou précédés de coups de filets dans les « milieux » du même nom, ultra médiatisés évidemment de sorte à ce que le petit peuple puisse conserver ses boucs émissaires bien au chaud. Les développements de ces affaires ont permis de mettre en lumière des « côtés obscurs » quand ils n’ont pas clairement mis en évidence des manipulations politiques destinées à influencer l’opinion. La suite ici : Islamisme radical : info ou intox ?
Alors, pourquoi vous les invitez ? Tout le monde est bien conscient qu’à des fins électoralistes et limite discriminatoires, les politiciens de tous bords n’ont de cesse de courtiser le petit peuple cocardier. Il va sans dire que, pour ce faire, ils ne loupent pas la moindre occasion d’égratigner l’Islam et d’insulter ses fidèles en prétextant, mordicus, de ne fustiger que ceux qui sont les plus radicaux. Mon œil ! On peut légitimement se poser la question pourquoi, au lieu de dédaigner purement et simplement ces malotrus, certains Musulmans frileux poussent le masochisme jusqu’à se croire obligés de les convier à leurs festivités ? La suite ici : Alors, pourquoi vous les invitez ?
Comme chaque année, retrouvez la commémoration ironique de la loi anti-voile intégral, votée le 11 octobre 2010, qui restreint lâchement la liberté de nos sœurs les plus religieuses. Les interpellations brutales et bien souvent illégales des forces de l’ordre ne les dissuadent pas de se conformer aux injonctions de DIEU et leur ténacité devrait donner à réfléchir à leurs coreligionnaires. Retrouvez ici la commémoration 2011 et celle de 2012.
Le trou de la bête qui pique. Un enseignement prophétique (Hadith) indique que « Le Musulman ne se fait pas piquer deux fois par une bête sortant du même trou».[1] Cependant, les bravades blasphématoires envers les valeurs chères aux Musulmans, à savoir le respect de la parole de DIEU et la Sainteté du Prophète de l’Islam, finissent quand même par écorner les meilleures résolutions islamiques. Et face aux expérimentations cycliques des apprentis sorciers,[2] l’Histoire ne cesse de bégayer car les différents « genres » de Musulmans répètent consciencieusement et invariablement les mêmes attitudes. On constate et on peut affirmer, sans être trop péremptoire, qu’il y a grosso modo trois types de comportements face aux diverses provocations anti-islamiques. La suite ici : Le trou de la bête qui pique.
Comment effectuer correctement le Pèlerinage à La Mecque. Une procédure simple pour effectuer, correctement et sans se prendre la tête, le petit (Omra) et le grand (Hajj) Pèlerinage à La Mecque et aux Lieux Saints de l’Islam. L’indispensable se trouve dans ce fichier pdf en téléchargement gratuit (6.4 MB) qui contient un mini livret de 47 pages. A diffuser largement à tous ceux qui envisagent d’effectuer ce pilier essentiel, de sorte à ce que l’auteur puisse gratter quelques bénédictions au passage.
 L’école publique, il faut s’en priver. « Tel père, tel fils » dit le proverbe sauf que, à ce régime là, les rejetons des Musulmans risquent fort de ne plus beaucoup ressembler à leurs parents. Si les adeptes de l’Islam continuent de confier leur progéniture à une institution et à des enseignants laïcs qui discréditent les apports de la religion à l’humanité, interdisent tous signes et manifestations religieux et imposent aux élèves leur « mystique laïque », les pauvres gosses ont bien peu de chances d’en réchapper. La suite ici : L’école publique, il faut s’en priver.
Nombreux sont ceux qui cherchent à apprendre l’arabe facilement pour pouvoir accéder aux Textes Sacrés dans leur version originale mais se découragent par manque de temps et/ou de volonté. Pas d’excuses cette fois, car voici une méthode très efficace qui permet de savoir lire en une dizaine de séances d’à peine dix minutes. Allez, courage et que DIEU vous facilite ! CLICK…
Les entomologistes de l’Islam. De plus en plus de monde se penche sur le berceau de l’Islam mais sûrement pas pour lui faire des papouilles. Les politiques atteints de démagogie chronique et les journalistes obnubilés par un gagne-pain facile ont pour dénominateur commun de contribuer à son dévoiement, partageant ainsi l’exutoire de ces identitaires à la xénophobie maladive. A ce funeste cortège viennent s’ajouter ces innombrables chercheurs, philosophes, anthropologues, orientalistes, islamologues et autres humoristes qui se gobergent avec des traditions qu’ils méprisent ou exècrent… La suite ici : Les entomologistes de l’Islam.
L’industrialisation du Halal. Le marché du Halal est jugé trop envahissant par certains alors qu’il n’est absolument pas crédible pour les intéressés. Les identitaires invoquent sa visibilité, au même titre que les hijab/niqab, les prières de rue et autres minarets, pour pouvoir allégrement pester contre l’invasion islamique de « leur » espace public. Les consommateurs musulmans les plus stricts, contrairement aux muzz placebos qui n’en ont cure, déplorent eux la généralisation des tromperies et l’incapacité des nombreux organismes certificateurs à instituer une norme acceptable par tous et à garantir efficacement tout ce qui se prétend « conforme aux normes islamiques »… La  suite ici : L’industrialisation du Halal.
 L’influence du bledQue ce soit chez les naturalisés français de fraîche date ou chez les « souchiens », nombreux sont ceux qui se félicitent, peu ou prou, de leurs origines ou se targuent plus ou moins ostensiblement de leur appartenance à telle race ou à telle nation. « Plus faux-cul que moi tu meurs ! », plus rares sont ceux qui, de crainte d’être considérés comme sectaires, ont le cran d’afficher ouvertement un nationalisme outrancier voire leur aversion pour les autres traditions culturelles ou religieuses. A décharge, il est vrai que ceux qui n’usent pas d’un minimum de duplicité dans ce domaine se retrouvent tôt ou tard catalogués comme racistes ou xénophobes et s’attirent immanquablement les foudres des bien-pensants… La suite ici :  L’influence du bled
———————- 

A voir ou à revoir sur ce Blog…

Les différents billets d’humeurs de DYL qui s’intègrent au fur et à mesure dans un texte de liaison récapitulatif, « Identité internationale »dont vous pourrez consulter ici les différents épisodes. Les parties de texte mis en évidence renvoient à autant de fichiers pdf. téléchargeables.

 Abonnez-vous, par soumission … de votre mail !

Qu'est-ce que j'en pense ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s